Londres prépare les JO et offrira le plus grand réseau Wi-Fi gratuit d'Europe

Au moins une médaille pour les Anglais 39
Nil Sanyas
Présents partout dans le monde, les réseaux Wi-Fi publics connaissent un grand succès et sont utilisés chaque jour par des millions d’internautes. Nombreux sont cependant payants, notamment à des endroits clés (aéroports, etc.). La ville de Londres, à l’instar de certaines grandes villes du globe, a cependant souhaité proposer à ses résidents mais aussi aux touristes un accès Wi-Fi totalement gratuit dans certains de ses quartiers. Il s’agira de la zone Wi-Fi gratuite la plus large d’Europe.

O2 Wifi

La mégalopole anglaise, en vue des Jeux Olympiques 2012, proposera en partenariat avec l’opérateur O2 du Wi-Fi gratuit dans les quartiers de Chelsea, Kensington et Westminster. Les premières installations commenceront dès ce mois-ci selon O2.

Des millions de bénéficiaires

L’opérateur anglais précise que cela profitera aux habitants, notamment les 250 000 riverains de Westminster, mais aussi aux entreprises de ces quartiers (et donc aux employés), ainsi qu’aux touristes, qui devraient atteindre le million quotidien rien qu’à Westminster.

Cela signifie-t-il que les habitants de ces quartiers peuvent appeler leur FAI et abandonner leur forfait internet ? Pour une personne disposant du très haut débit, il vaut mieux éviter de miser uniquement sur ce réseau Wi-Fi conseille John Hunt, du site ThinkBroadband.com et interrogé par la BBC. Il s’agit d’un bon service complémentaire plus qu’autre chose note-t-il judicieusement.

D’après O2, cela ne coûtera rien au contribuable. Ce réseau Wi-Fi géant dispose d’un budget de 500 000 £ (606 000 €). L’opérateur précise que son but est d’offrir un réseau de « haute qualité » et qu’à long terme, il souhaite élargir son réseau Wi-Fi gratuit et améliorer ses services. Reste à savoir si cela sera vraiment durable ou si après les Jeux Olympiques, l’opérateur tiendra sa promesse.

Paris et la Californie

Pour mémoire, de nombreux lieux à Paris disposent du Wi-Fi gratuit, notamment les parcs, squares et jardins. Londres va cependant bien plus loin puisqu’il couvrira aussi les rues et les habitations.

Bien entendu, Silicon Valley oblige, la Californie regorge de lieux où le Wi-Fi est gratuit. Depuis de nombreuses années, Los Angeles et San Francisco proposent ainsi à certains de leurs habitants et touristes un accès Internet gratuit. Google a notamment participé à cet accès gratuit.