Vidéos supprimées de YouTube : MegaUpload attaquera Universal Music

Popcoooooorn ! 200
Par
le lundi 12 décembre 2011 à 18:08
Nil Sanyas
Le groupe Mega vient d’annoncer à Torrent Freak qu’il portera plainte contre Universal Music Group pour avoir fait supprimer de YouTube sa vidéo promotionnelle. Rappelons en effet que la semaine dernière, MegaUpload a surpris des millions d’internautes en diffusant une vidéo regroupant une quinzaine de personnalités vantant ses propres services. Parmi ces personnalités, nous retrouvions principalement des artistes, dont certains sont liés à des majors. Or Universal a usé de son pouvoir pour supprimer toutes les vidéos présentes sur YouTube, ce que MegaUpload conteste bien évidemment.

MegaUpload Universal Music YouTube

« Cette vidéo n'est plus disponible suite à une réclamation pour atteinte aux droits d'auteur soumise par UMG. » Le message est net et sans bavure, la plus grande major du monde a estimé que la vidéo promotionnelle du groupe Méga violait ses droits. Le spécialiste du streaming (MegaVideo) et du téléchargement direct (MegaUpload) ne compte cependant pas en rester là.

« Soyons clairs : rien dans notre chanson ou la vidéo n'appartient à Universal Music Group. Nous avons signé des accords avec tous les artistes approuvant Megaupload » a ainsi expliqué Kim Schmitz, le président du groupe Mega. Parmi les artistes signés, on peut notamment retrouver P. Diddy, Will.i.am, Snoop Dogg, Kanye West, Chris Brown, Lil John, Alicia Keys, Estelle, etc. Sans compter la plantureuse Kim Kardahshian ou la joueuse de tennis Serena Williams.


Pour le groupe Mega, il s’agit clairement ici d’un abus de pouvoir qui ne doit pas rester impuni. Et ses tentatives de dialogue n’ont donné aucun résultat. Le groupe demande ainsi des excuses et craint surtout d’autres abus de la part d’Universal Music.

« UMG fait actuellement du lobbying auprès des législateurs à Washington pour mettre en place une législation qui leur permettrait non seulement de supprimer un contenu spécifique d'un site web, mais aussi de supprimer des sites entiers » a ainsi expliqué David Robb, le PDG du groupe. « Après cette démonstration d’abus de pouvoir par UMG, nous sommes certains que cet instrument de censure d'Internet ne doit pas être mis dans les mains des sociétés. »

Résultat, le groupe portera bien plainte contre Universal Music pour sabotage de campagne promotionnelle. Les dirigeants de MegaUpload en profitent pour militer pour la liberté sur Internet et faire pression sur le Congrès afin d’empêcher de futures lois d’être mises en place.

« Nous remercions tout le monde pour votre soutien massif. Unissons nos forces et luttons pour un Internet sans censure. Levez-vous et opposez-vous aux nouvelles lois comme la SOPA et PIPA, qui sont en cours d'écriture ce mois-ci à Washington. (…) Joignez-vous à des organismes qui font la promotion de la liberté d'expression et d'innovation. Ne laissez pas les entreprises créer une dictature sur Internet. »