Un fonds d'investissement serait intéressé par Yahoo! US

Tout le monde veut prendre sa place 3
Nil Sanyas
Les chances de Yahoo! d’être en partie ou intégralement rachetées sont de plus en plus grandes. Néanmoins, si tous les regards se dirigent vers la concurrence, et en particulier Microsoft, cette acquisition peut aussi avoir pour source une société ou une banque d’investissements. Reuters a ainsi appris que la société Thomas H. Lee Partners (THL) aimerait croquer Yahoo! US.

bourse yahoo action 2008 2011
Depuis 2008, l'action de Yahoo! a perdu près de la moitié de sa valeur

Si une telle acquisition venait à être réalisée, la somme à mettre sur la table serait d’au moins 5 à 6 milliards de $ précise l’agence de presse. Mais bien d’autres scénarios se présentent à Yahoo!, qui pourrait bien faire son choix d’ici peu.

Et pourquoi pas Microsoft ?

Ce dernier pourrait ainsi céder face à Microsoft, qui s’est selon les rumeurs allié à un autre fonds d’investissement pour gober l’intégralité de Yahoo!. D’autres banques d’investissement souhaitent plutôt capter une part importante de Yahoo! (20 % par exemple) tout en restant minoritaires donc.

Ou Alibaba ?

Du côté de l’Asie et en particulier la Chine, on voit en Yahoo! une opportunité parfaite de faire une entrée remarquée aux États-Unis et dans le monde. La montée en puissance d’Alibaba, déjà lié à Yahoo! qui plus est, est ainsi pressentie pour croquer l’Américain en partenariat avec d’autres alliés asiatiques et américains.

Ou les fondateurs de Yahoo!...

Enfin, les fondateurs de Yahoo!, Jerry Yang et David Filo, qui détiennent près de 10 % de leur société, pourraient s’allier à d’autres investisseurs afin de racheter leur propre société et devenir majoritaires. Mais pour qu’un tel scénario se réalise, il faudra convaincre des fonds d’investir plusieurs milliards de $...

Selon Reuters, plusieurs réunions auront lieu cette semaine. Le sort de Yahoo! se jouera peut-être dans les jours à venir. Le pire des scénarios serait une situation de statu quo. La firme stagne dangereusement a besoin d’un changement capital…