Crise des disques durs : un tiers de la demande ne pourra être comblé

Priez pour que votre disque ne claque pas... 60
Nil Sanyas
À moins de vivre sur une autre planète, vous n’êtes pas sans savoir que le marché des disques durs traverse une crise sans précédent du fait des inondations en Thaïlande. Le patron de Seagate l’a maintes fois répété ces dernières semaines. Et du côté des usines informatiques à Taiwan et en Chine, on ressent durement la pénurie de disques durs. On avance ainsi que seulement 65 % de la demande pourra être comblée pour le dernier trimestre 2011.

Inondations
Le marché des disques durs prend l'eau

Alors que la demande de disques durs devrait être d’environ 180 millions d’unités, la production se situera au final entre 110 et 130 millions d’unités, soit entre 61 % et 72 % de la demande. Une nouvelle qui confirme totalement les propos de Scott Luczo, le PDG de Seagate.

L'année 2012 est fichue

Concernant l’année 2012, les sons de cloche sont différents. Si le patron de Seagate est particulièrement pessimiste pour les trois premiers trimestres de l’année 2012, en particulier le premier trimestre, les fabricants de PC ont des points de vue différents.

Ainsi, selon DigiTimes, certains prévoient déjà une remontée de la production au premier trimestre. D’autres plutôt au deuxième trimestre. Globalement, le réel retour à la normale prendra entre 9 et 24 mois (la fourchette est large) à en croire les fabricants de PC. L’année 2012 sera quoi qu’il en soit difficile, c’est une certitude.

Les prix des ordinateurs augmenteront

Les produits à base de SSD et de carte SD en profiteront de façon évidente. Il faut dire que certains disques durs ont ainsi vu leurs tarifs se multiplier par trois en l’espace de quelques jours, et la fin des stocks des principaux fabricants d’ordinateurs n’améliorera pas cette situation.

Déjà en difficulté face aux tablettes, les ordinateurs portables devront de façon inévitable compenser l’inflation des tarifs des disques durs. Acer et ASUS ont déjà annoncé la couleur, et les autres suivront, c’est une certitude…