Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Crise des disques durs : Acer augmentera les tarifs de ses PC portables

Alors que la crise des disques durs est bien partie pour durer un long moment selon le PDG de Seagate, les fabricants de PC comptent répercuter l’inflation qui touche les disques depuis déjà plusieurs semaines. Selon le vice-président d’Acer, Scott Lin, les ordinateurs portables de la marque devraient ainsi voir leurs tarifs croître en moyenne entre 12 et 16 €.

Acer Aspire S3 Ultrabook

Une telle augmentation n'a rien de catastrophique pour le consommateur et prouve que les fabricants jouissent d’un pouvoir de négociation bien différent du grand public. Outre Acer, son compatriote et concurrent ASUS augmentera lui aussi ses tarifs à en croire le journal hongkongais Apple Daily, citant Jonathan Tseng, l’un des dirigeants d’ASUS.

L'impact direct de la pénurie

Cette nouvelle n’est guère étonnante. ASUS a ainsi avoué au début du mois qu’il ne disposerait plus de stocks de disques durs fin novembre. Il est donc logique que le fabricant commence à répercuter l’inflation des disques durs sur ses propres produits. Et à n’en pas douter, les autres fabricants suivront dans les semaines à venir.

Acer est pour sa part dans la même position qu’ASUS. Scott Lin a ainsi affirmé que ses stocks de disques durs seront épuisés à la fin du mois de novembre. L’intégralité de ses ordinateurs portables coûtera ainsi un peu plus cher dès le mois prochain.

Des disques durs plus chers, et moins nombreux...

Rappelons que ce même Acer avait alarmé le secteur en octobre dernier en annonçant que la crise des disques durs aura des répercutions inévitables sur les ventes des PC. Du fait de la pénurie des disques liée aux inondations en Thaïlande, assurer 100 % de la demande sera quasi impossible. La hausse des tarifs des ordinateurs aura donc un double intérêt : garder le même niveau de marge sur les ventes et compenser le recul de ces mêmes ventes.

Alors qu’Acer est déjà en mauvaise posture financièrement, avec une chute de son chiffre d’affaires et des pertes nettes, cette crise ne doit pas arranger sa situation. Et le premier trimestre 2012 risque d’être plus catastrophique encore que cette fin d’année.
0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.