Disques durs : Seagate annonce un retour à la normale fin 2012

Suite aux inondations et à la crise en Thaïlande aux conséquences humaines et économiques importantes pour le pays, les tarifs des disques durs se sont multipliés en l’espace de quelques semaines suite à une pénurie de disques durs. Mais heureusement, le marché doit retrouver son niveau normal de production début 2012. C’est tout du moins ce que les constructeurs prévoyaient. Mais le président de Seagate vient de jeter un énorme pavé dans la mare. Selon lui, il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année 2012 dans le meilleur des cas.

Disque dur seagate 2To inflation
Evolution des tarifs (mini et moyen) du Seagate Barracuda Green 2 To

Interrogé par Bloomberg, Stephen J. Luczo, le PDG de l’Américain Seagate, n’a pas mâché ses mots : « Cela va prendre beaucoup plus de temps que les gens ne le supposent, jusqu'à la fin de 2012 au moins. Et d'ici là, la demande aura augmenté. »

Voilà des propos qui devraient faire trembler bien des professionnels, qui n’auront alors plus le choix d’augmenter leurs tarifs pour compenser l’inflation galopante des disques durs. Certains produits ont en effet vu leur tarif se multiplier par trois et parfois plus, pour le malheur des particuliers, mais aussi des professionnels.

Si l’on comprend bien le patron de Seagate, les tarifs des disques durs ne sont donc pas prêts de retrouver leurs niveaux d’avant-crise thaïlandaise. La demande va en effet croître de façon naturelle et la production ne retrouvera pas sa vitesse de croissance avant au moins un an.

Autre problème, si la production n’arrive pas à égaler la demande, les fabricants d’ordinateurs pourraient bien voir leur marge de manœuvre se réduire comme peau de chagrin, même s’ils seront les premiers à être fournis par les fabricants de disques durs. Acer a en tout cas revu à la baisse ses prévisions.

Si cette nouvelle se confirme, ceux qui doivent se frotter les mains sont sans aucun doute les fabricants de SSD. Leurs tarifs ne cessent de baisser ces dernières années et l’écart avec les disques durs s’amoindrie logiquement avec la crise actuelle. Certains constructeurs, plutôt que d’utiliser un gros disque dur, pourraient d’ailleurs s’orienter vers des SSD de plus faible capacité.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !