(MàJ) Google Music vend enfin de la musique, le stockage reste gratuit

Mais ce n'est pas (encore) disponible en Europe 78
Nil Sanyas
Mise à jour : ceux qui souhaitent faire le tour des fonctionnalités principales de Google Music pourront naviguer sur la page dédiée du site officiel, presque entièrement en HTML5 d'ailleurs et contenant plusieurs vidéos qui expliquent les achats, l'organisation, le partage, etc.

google music



C’est désormais officiel. Google vend enfin de la musique via son service appelé tout simplement Music. Auparavant limité au stockage de votre propre musique afin de l’écouter où vous voulez (ordinateur, mobile, etc.), Google Music va donc désormais plus loin puisqu’il permet d’acheter et de partager de la musique. Les prix oscillent entre 0,69 et 1,29 $, certains titres sont offerts, et les morceaux sont disponibles en 320 kbps. Bien sûr, Google Music n'est plus en bêta fermée et est désormais ouvert à tous (aux USA).
 

Certaines des informations annoncées par les rumeurs ces derniers mois étaient donc justes. Google permet notamment de partager ses achats à ses contacts sur Google+, ces derniers pouvant écouter le morceau une fois totalement gratuitement.

Stockez sur le "cloud" jusqu'à 20 000 titres gratuitement

Autre bonne nouvelle, le stockage de sa propre musique (jusqu’à 20 000 morceaux) reste toujours gratuit. De quoi faire souffrir la concurrence, qui demande généralement une certaine contrepartie financière pour un tel stockage.

Google précise que son catalogue de départ est d’environ 13 millions de titres, ceci grâce à la présence d’Universal Music, d’EMI et de Sony Music. C’est bien moins qu’iTunes Store (20 millions) ou même Amazon MP3 (17 M), Napster et 7digital (15 M), mais ce n’est que son premier jour après tout. Warner Music est donc la seule grande major à briller par son absence, mais en cas de succès du service de Google, le producteur rejoindra les rangs des autres trois sociétés. 1000 indépendants complètent le tableau.

Vendez vous-même votre musique sur Google Music

Mais Google Music ne souhaite pas se limiter aux majors et aux labels indépendants. Vous produisez vous-même votre musique ? Vous pouvez la vendre via le service grâce au « Artist hub ». Un artiste peut ainsi possible créer sa propre page dédiée, téléverser (uploader) sa musique, fixer le tarif et la vendre.


Le géant du net précise que son service sera d’ici peu disponible sur les smartphones via l’Android Market à partir d’Android 2.2. Enfin, comme prévu là encore, Google Music n’est destiné qu’aux États-Unis. Tout du moins pour l’instant.