Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Samsung Galaxy S4 : ce qu'il faut savoir, les alternatives

Samsung Galaxy S4 : ce qu'il faut savoir, les alternatives

En début de semaine, Samsung organisait une séance de découverte de son Galaxy S4 pour la presse. L'occasion pour nous de rapidement prendre en main le nouveau fer de lance de la marque coréenne dont l'apparence ne change pas vraiment de l'actuel SIII. Mais d'autres améliorations sont de la partie, tant du côté du cœur de la bête que des fonctionnalités qui y sont intégrées. N'ayant pas encore pu l'analyser en détail, nous n'aurons pas la prétention de vous livrer notre avis dès aujourd'hui. Mais en attendant, nous avons décidé de faire le bilan de ce qu'il propose, de regarder quels sont ses concurrents et de commencer à nous poser une question : le Galaxy S4 est-il un bon choix ?


Un peu moins d’un an après avoir lancé le Galaxy SIII, Samsung propose un Galaxy S4 dont le design extérieur est très (voire trop) proche. En effet, la forme générale du smartphone est la même, les matériaux aussi. On reste ainsi sur une bonne dose de plastique et des dimensions de 136,6 x 69,8 x 7,9 mm pour 130 grammes (Galaxy SIII : 136,6 x 70,6 x 8,6 mm, pour 138 grammes). L'écran est pour sa part légèrement plus grand (5" contre 4,8").

 

Samsung Galaxy S4Samsung Galaxy S4

 

Ce dernier est toujours de type Super AMOLED HD, mais la densité de pixels explose (441 DPI), la dalle étant de type Full HD (1920 x 1080 pixels) là où il fallait se contenter d’un écran 720p précédemment. Si ce changement ne semble pas très visible de prime abord, la lecture de quelques pages d’un livre montre tout de même une réelle différence. Idem pour les applications dont le rendu semble plus net et plus reposant.

Des caractéristiques techniques revues à la hausse, quid des deux versions ?

L’équipement du cœur de ce smartphone a bien entendu été revu à la hausse au passage. D'ailleurs, il nous a été une nouvelle fois confirmé que nous aurions le droit en France à la réfénrece GT-i9505 équipée d’une puce Snapdragon 600 de Qualcomm dont les quatre cœurs fonctionnent à 1,9 GHz. Notez que c'est le SoC le plus haut de gamme actuellement proposé par Qualcomm, le Snapdragon 800 étant prévu pour la fin de l'année.

 

Pour rappel, voici un récapitulatif des caractéristiques de la bête face à plusieurs de ses concurrents :

 

Galaxy S4 comparatif HTC One Nexus 4

 

Quoi qu'il en soit, il n’est pas dit que nous ne finirons pas par avoir le modèle équipé d’une puce Exynos 5 Octa (GT-9500), mais pour le moment, ce n’est pas d’actualité pour Samsung France. Ce choix est d’ailleurs avant tout celui d’un industriel. Les objectifs autour ce smartphone sont très élevés – on parle de 30 millions de téléphones qui devraient être écoulés en un peu moins de trois mois – et la puce produite par Samsung ne sort pas en quantité suffisante pour pouvoir suivre cette cadence.

 

Mais avec cette « simple » puce de Qualcomm, le constructeur coréen se place en théorie un cran légèrement au-dessus de ses concurrents comme le HTC One (Snapdragon 600 cadencé à 1,7 GHz), l'Xperia Z (Snapdragon S4 Pro à 1,5 GHz) ou encore les Optimus G / Nexus 4 chez LG (Snapdragon S4 Pro à 1,5 GHz dans les deux cas).

 

Pour accompagner ce SoC, Samsung ajoute 2 Go de mémoire vive alors que la partie stockage stagne à 16 Go, un choix qui ne nous semble pas forcément en adéquation de la dalle de l’écran. En effet, si l’on veut profiter de film (ou en faire quelques-uns via les capteurs présents), l’espace de stockage risque de fondre comme neige au soleil. Certes un lecteur de cartes microSDXC est toujours disponible et peut embarquer jusqu’à 64 Go de plus, mais l’on aurait préféré avoir au moins 32 Go par défaut.

 

Samsung Galaxy S4Samsung Galaxy S4

 

D’autre composants profitent d’une mise à jour bienvenue. Le Wi-Fi exploite désormais la dernière norme en vigueur, le Wi-Fi 802.11ac et son débit (très théorique) de 500 Mb/s par canal. Bien entendu, le Bluetooth 4.0 est là aussi tout comme une puce NFC. Les capteurs photo / vidéo grimpent en définition que ce soit en façade, mais surtout à l’arrière (13 mégapixels). Cependant, il faudra voir si cette montée en définition est plus intéressante que le choix opéré par HTC de réduire la voilure en terme de quantité au profit de la qualité.

 

Enfin, ce smartphone est bien entendu compatible avec les réseaux 4G déployés en France quel que soit l’opérateur. Et si vous ne souhaitez pas craquer pour ces forfaits onéreux, sachez qu’il supporte aussi la 3G+ jusqu’à 42 Mb/s, profitant aussi d'une couverture plus importante au passage.

Des fonctionnalités toujours plus nombreuses pour tenter de faire la différence

Mais plus intéressant encore que la fiche technique, ce sont les fonctionnalités ajoutées à ce Galaxy S4 qur lesquelles compte Samsung pour faire pencher la balance en sa faveur. Le constructeur a ainsi ajouté quelques capteurs, dont un qui permet presque de piloter votre téléphone du regard. Presque, car pour le moment, il n’existe que deux applications qui en tirent parti selon nos premiers examens : le navigateur et le client de mail.

 

Il faudra voir, une fois le téléphone arrivé dans nos labos et à plus long terme, si d’autres pourront en bénéficier ou pas. Un point sur lequel nous attendons encore quelques éclaircissements de la part de Samsung. Toujours est-il que pour l’avoir rapidement essayé, c’est plutôt bluffant. Dès que votre regard est capté, le simple mouvement de vos yeux fait défiler le contenu de l’écran vers le haut ou vers le bas, plus besoin d’aller coller ses doigts sur la dalle. Seule la première détection nous a semblé un peu longue (supérieure à une seconde).

 

Les possesseurs de Galaxy SIII diront qu'ils ont aussi ce fameux capteur, cependant il est nettement plus dévéloppé au sein du Galaxy S4 et permet plus de choses. Comprenez qu'il faut oublier l'idée d'une mise à jour logicielle.

 

Samsung Galaxy S4

 

Autre technologie intéressante, bien qu’elle nous semble un peu plus gadget et que l'on trouvait déjà via les stylets des Galaxy Note par exemple : Air Gesture. Elle consiste à ne plus avoir besoin de toucher l’écran pour que des actions se réalisent, l’effleurer de quelques millimètres (20 mm maximum) suffit. Lorsque vous approchez un doigt de l’écran (voir notre photo ci-dessus) vous permet de déclencher un zoom. C'est pratique et cela évite d'avoir à nettoyer l'écran à longueur de temps.

 

Ceux qui souhaitent basculer d’un Galaxy SIII (ou autre) à un S4 trouveront une application plutôt intéressante : S Switch. Elle permet de transvaser contacts, documents, vidéos, musiques d’un smartphone sous Android à un autre. Seulement voilà, elle nécessite certains composants spécifique, ce qui limitera son périmètre. Il est en effet nécessaire de disposer d'une puce NFC d’un côté et une puce Wi-Fi avec la fonctionnalité Wi-Fi Direct de l’autre. Dès lors, il faut impérativement un téléphone plutôt récent. Nous ne sommes alors pas sûr que ceux qui ont renouvellés leur smartphone en 2012, le refasse dès 2013.

 

Par contre, là encore le fonctionnement est relativement simple, on met les deux smartphones dos-à-dos pour l’appairage en NFC et ensuite il suffit d’appuyer sur l’écran du destinataire pour envoyer les données. Pour ce qui est de l’ajout des contacts, une vérification est faite pour ne pas dupliquer le contenu, ni même écraser vos précédents contacts.

Affichage sans fil : une TV Samsung sinon rien ? Sur une de Sony cela fonctionne

Samsung Galaxy S4Samsung Galaxy S4


La partie affichage sans fil aussi a été revue par le constructeur. Share Cast, qui cache le standard DLNA chez Samsung, est toujours d'actualité et permet pour rappel de partager le contenu du smartphone avec n’importe quel téléviseur connecté, s’il est bien évidemment sur le même réseau.

 

Mais c’est surtout le « Screen Mirorring » qui a attiré notre attention. Selon les représentants de la marque qui nous en ont fait la démonstration, cela n’aurait rien à voir avec le Wi-Fi Display de la norme Miracast puisque cela nécessite un téléviseur de la marque… et de la gamme 2013 uniquement. Un point que nous avons infirmé en testant notre Galaxy S4 sur un téléviseur Sony compatible avec la norme. 

Android 4.2.2 à la sauce Samsung

Samsung Galaxy S4Samsung Galaxy S4

 

Comme d’habitude, Samsung retravaille Android pour lui offrir une interface maison, TouchWiz, qui passe ici en version 4.0. Et les modifications se font une fois de plus en profondeur. Le plus effarant étant certainement la barre de notification qui est découpée en deux en hauteur pour accueillir de (trop) nombreux raccourcis maison. Certains vous diront certainement que c’est pratique de les avoir sous la main, d’autres, comme nous, chercheront rapidement à faire le ménage, pour laisser place au contenu et aux notifications.

 

Samsung Galaxy S4Samsung Galaxy S4

 

Autre changement avec cette mouture d’Android 4.2.2 (Jelly Bean) génétiquement modifiée, la partie paramètres a été entièrement repensée et remise en page via quatre onglets seulement : Connexions, Mon Appareil, Comptes et Plus. Cela simplifie très clairement la navigation et limite le nombre de défilements par le bas pour arriver au réglage que vous souhaitez modifier. Pratique donc, si ce n’est un brin déroutant au départ.

Smartphones Android : quelles alternatives ?

Avec cette première prise en main de ce Galaxy S4, il nous semble clair que l’adage « l’habit ne fait pas le moine », nous apparait comme fort à propos. En effet, Samsung n’a certes pas touché au design extérieur de son fer de lance, et pourtant les changements sont très nombreux. Faut-il pourtant craquer pour le nouveau venu ? La réponse n’est pas simple. Si vous avez déjà jeté votre dévolu pour le Galaxy SIII, les modifications apportées ne seront certainement pas suffisantes pour justifier d'un nouvel achat.

[PDN]781942[/PDN] 
Sur le simple point du design, certains pourraient faire le choix du One chez HTC, qui avec sa coque en aluminium monobloc, une interface Sense entièrement repensée pour mettre l’utilisateur au centre de son contenu. De plus, les performances seront forcément très proches. Par contre, il faudra faire sans lecteur de cartes mémoire.

[PDN]777758[/PDN] 

Autre prétendant, l’Xperia Z de Sony, qui là encore mise avant tout sur un design très épuré, sans oublier qu’il est parfaitement étanche (IP57) que ce soit à l’eau ou à la poussière. Ce dernier sera un poil moins rapide, mais il aura un avantage de poids sur le Galaxy S4 : son tarif. En effet, ayant été lancé plus tôt dans l’année, on le trouve désormais aux alentours des 600 €.

[PDN]773836[/PDN]

Oui mais voilà, le Galaxy S4 apporte certaines fonctionnalités intéressantes comme l’affichage sans fil, de nombreux capteurs et le support de la 4G (qui était optionnelle auparavant). Son design même s’il n’a guère évolué depuis l’année dernière n’en fait pas moins un très bon modèle et dont la prise en main est… presque parfaite.

 

Samsung Galaxy S4Galaxy S4 sans fil

 

On pourra certainement lui opposer qu’il s’appuie encore sur une coque en plastique plutôt qu'un matériau plus noble. Cependant celle-ci pourra être changée cet été par de nombreux modèles personnalisés avec une grande variété de couleurs, mais aussi de fonctionnalités comme la recharge sans-fil, pour ne citer que cet exemple-là.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.