Xigmatek Midgard II : un boîtier avec système « Hot Swap » et de l'USB 3.0

Au même prix ou presque 16
Xigmatek a rajouté un nouveau boîtier : le Midgard II. Celui-ci ne remplace pas le modèle premier du nom, mais complète l'offre de cette série. On notera quelques différences sur le design extérieur, le nombre d'emplacements 2.5, 3.5 et 5.25", ou encore l'apparition d'un système « Hot Swap » et de l'USB 3.0 sur la connectique externe.

Ses dimensions sont de 221x473x488 mm, ce qui place ce modèle dans la catégorie des moyens tours. Quant à son poids, il est de 7.1 kg sur la balance. Du côté de la compatibilité, il supporte les cartes mères aux formats mini-ITX, Micro ATX et ATX.

Xigmatek Midgard II Xigmatek Midgard II

Extérieurement, son design est sobre, sans la moindre extravagance au niveau des formes, et encore moins sur les couleurs. En effet, il est entièrement noir, à l'extérieur comme à l'intérieur. Comme souvent, le constructeur utilise de la grille mesh en façade et sur le sommet pour la ventilation. Sachez que la surface extérieure est recouverte de « Soft Touch » comme c'est le cas sur le Shinobi, reste à voir si la qualité est identique.

Par rapport au premier Midgard, on compte seulement quatre emplacements au format 5.25" contre cinq. En revanche, on retrouve toujours un système de fixation rapide similaire, à savoir à l'aide de clips.

On dispose de deux cages proposant chacune trois tiroirs mobiles au format 3.5" également compatibles 2.5", soit six au total. On notera que celle de la partie supérieure peut être retirée. Cela permet d'installer une carte graphique qui serait longue, ou encore pour améliorer le flux d'air des ventilateurs en façade. En comparaison, le Midgard propose une seule cage immobile comprenant cinq tiroirs (2.5/3.5").

Xigmatek Midgard II Xigmatek Midgard II

Aucun changement pour l'emplacement de l'alimentation, elle se retrouve en bas du boîtier. Sachez que pour éviter les vibrations, le constructeur a utilisé des pads en caoutchouc. Quant aux équerres PCI, elles sont toujours au même nombre, à savoir sept, mais la fixation diffère. En effet, il ne s'agit plus de clips en plastique, mais de vis à main.

On a toujours les ouvertures, dont celle dédiée au système de refroidissement processeur, plusieurs passages de câbles d'alimentation, ainsi que deux pour les tuyaux d'un kit watercooling.

Le refroidissement propose plusieurs emplacements, mais uniquement deux ventilateurs de 120 mm sont inclus d'origine. Voici la liste :
  • En façade : 2 x 120 mm (un seul fourni)
  • À l'arrière : 1 x 120 mm (fourni)
  • Sommet : 2 x 120/140 mm
  • Plaque latérale gauche : 2 x 120 / 140 mm
  • En bas : 1 x 120 mm
Des filtres anti-poussière sont aussi de la partie, mais la marque n'indique pas précisément sur quels emplacements. Toujours dans le domaine du refroidissement, ce Midgard II comprend un contrôleur de vitesse, supportant jusqu'à trois ventilateurs. Celui-ci prend place sur une équerre PCI, ce que certains regretteront lorsqu'ils n'ont pas un accès aisé sur l'arrière du boîtier.

Xigmatek Midgard II Xigmatek Midgard II

La connectique externe est dans la moyenne, elle rassemble les prises audio, deux ports USB 2.0 ainsi qu'un connecteur USB 3.0. Si ce dernier fait son entrée, l'eSATA du Midgard premier du nom n'est plus de la partie. En contrepartie, cette version II propose un emplacement « Hot Swap » S-ATA compatible avec les formats 2.5 et 3.5".

Le constructeur évoque un tarif de 69.90 €, ce qui est quasiment le même prix que le Midgard actuel. La disponibilité est prévue pour la fin du mois. Il sera INtéressant de connaitre les premiers retours quant à la qualité de finition de ce boîtier.