L’UMP porte plainte pour le piratage d’un fichier qu’elle ne gère pas

L’UMP a finalement décidé de porter plainte pour « piratage » informatique suite à la diffusion de quatre fichiers contenant les données personnelles d'un grand nombre de ses députés, sénateurs et collaborateurs. Hier, le site Rue89 était informé de l’existence de ces quatre fichiers dévoilant ces informations en principe confidentielles.

Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblé nationale, estime être en face d’un « piratage de grande ampleur de données professionnelles et personnelles de députés du groupe UMP ». Le groupe a du coup « décidé de porter plainte contre X, du chef de violation du secret des correspondances et vol de données informatiques, auprès du procureur de la République de Paris ».

De fait, ce n’est pas le seul piratage ou la diffusion de ces informations qui posent question, c’est aussi l’existence même de ce fichier et son origine.

Jean-François Copé l’assure : ce fichier n’était pas géré par l’UMP. « La seule chose que je peux dire, c'est que ces fichiers ne proviennent absolument pas du parti puisque certaines des données qui sont publiées, nous ne les avons pas » indique le chef de file UMP à l’AFP, pour qui cette affaire « montre une nouvelle fois combien il est vraiment indispensable de veiller à la protection des données individuelles puisque cela donne lieu à des utilisations tout à fait choquantes et scandaleuses ».

MMM

Du côté de Lionel Tardy, lui aussi parmi les « listés », l’affirmation est plus mesurée… Selon le parlementaire, le fichier pourrait en effet bien venir de son groupe... Mais ce n'est qu'une piste.

Dans tous les cas, l’enquête permettra, si elle aboutit, de retracer le cheminement de ce fichier et les mesures prises par celui qui en était le gardien : déclaration à la CNIL, sécurisation des informations, etc. 

En attendant, et vérification faite, ces quatre fichiers sont toujours disponibles. Ils sont même calibrés pour ne jamais « expirer » selon les variables choisies par l’auteur de la mise en ligne. À cette heure, ils ont été vus près de 30 000 fois en tout, si l’on en croit les compteurs incrémentés à chaque visite.

Par contre, le site DoxUmp.tk qui nous avions pointé hier après-midi, est depuis totalement inaccessible. Ce site, dont on retrouve l’intitulé dans le nom des quatre fichiers, donnait ainsi la couleur : « à toutes les victimes de l’UMP : Nous vous livrons leurs coordonnées. Oeil pour oeil, dent pour dent ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !