PCi Labs : le ventirad Hyper 412S de Cooler Master, sur un socket LGA 2011

Plus de plaque arrière, que du bonheur ! 9
Alors que l'annonce de Sandy Bridge-E ne devrait plus tarder, nous avons décidé de faire le tour de son nouveau socket, le LGA 2011, au niveau du montage des systèmes de refroidissement. Pour cela, nous avons opté pour un ventirad signé Cooler Master, l'Hyper 412S.

Comme Julien l'évoquait dans sa récente annonce, il s'agit du petit frère de l'Hyper 612S de la marque, qui supporte nativement le nouveau socket d'Intel. Il en reprend donc les grandes lignes, telles que le format tour ou le système d'accroche du ventilateur... mais en plus compact avec le contact direct entre les caloducs et la base (CDC).

Hyper 412S : compact et silencieux, mais pensé pour le socket LGA 2011

Cooler Master Hyper 412S Cooler Master Hyper 412S

Ainsi, ses dimensions sont de 132 x 99 x 160 mm contre 140 x 128 x 163 mm pour son grand frère, et il ne compte que quatre caloducs au lieu de six. Ces derniers sont en cuivre nickelé, tout comme la base, alors que ses 40 ailettes sont en aluminium. 

Côté poids, il n'est plus question que de 507 grammes alors que le 612S affichait 807 grammes au compteur.

Cooler Master Hyper 412S Cooler Master Hyper 412S

Le ventilateur de 120 mm proposé reste par contre le même : 1300 tpm pour 52.6 CFM qu'il est possible de passer à 900 tpm pour 36.4 CFM via un petit connecteur contenant une résistance. Il sera par contre équipé d'un simple connecteur à trois broches, et non d'un de type PWM.

Fixation du ventilateur : il faut malheureusement sortir le tournevis

Sa fixation est assez simple, mais nécessitera de jouer du tournevis puisque ce sont quatre vis qui maintiennent le système de clips. On notera d'ailleurs qu'un second jeu est proposé dans le bundle, pour ceux qui voudraient utiliser un second ventilateur.

Cooler Master Hyper 412S Cooler Master Hyper 412S

Ensuite, il faudra rajouter quatre patins autocollants pour que l'ensemble reste bien en place une fois clipsé. On pinaillera au passage sur le fait que le sens de rotation du ventilateur ne soit pas clairement indiqué par des flèches.

Avec son socket LGA 2011, Intel a décidé de nous simplifier la tâche pour ce qui est du montage. Ainsi, il ne devrait plus être nécessaire de modifier la plaque arrière.

Cooler Master Hyper 412S Cooler Master Hyper 412S

Les ventilateurs viennent directement se visser dans des emplacements prévus à cet effet, comme on peut le voir sur la X79A-GD65 8D de MSI que nous avons utilisé ici, et dont nous vous reparlerons bientôt.

Un système de fixation tout-en-un, qui pourrait être un peu plus pratique

Dans le cas du 412S, ce sera un peu plus compliqué que cela. En effet, il faudra tout d'abord visser quatre supports qui viendront s'intercaler avec le système de fixation de la base du ventirad.

Cooler Master Hyper 412S Cooler Master Hyper 412S

Celui-ci dispose de plusieurs positions, permettant de l'adapter aux différents sockets, mais aussi de le faire passer sous le radiateur, entre les caloducs. Il dispose de trois positions et d'un système d'amortisseur qu'il est possible de rendre plus ou moins « dur » via une vis.

Celles situées aux quatre extrémités peuvent aussi changer de position. Dans le cas du LGA 2011, il faudra les placer le plus à l'extérieur possible, comme l'indique le manuel. Une manière pour Cooler Master de réduire les coûts en ne fournissant qu'une unique pièce au sein de son bundle.

Cooler Master Hyper 412S Cooler Master Hyper 412S

Si l'ensemble s'avère au final assez pratique (pour peu que l'on prenne la peine d'adopter la RTFM attitude) on aurait tout de même apprécié que le plateau sur lequel repose le système de fixation le rende un peu plus stable vis-à-vis de la base. Lorsqu'il n'est pas vissé, il serait ainsi plus simple à manipuler.

Il reste maintenant à voir ce que la bête a dans le ventre, surtout pour un modèle annoncé à 34.90 €. Une réponse que nous pourrons apporter, dès la fin du NDA sur la gamme Sandy Bridge-E.