Tablettes et smartphones : iOS continue d'écraser Android

Merci l'iPad 100
Nil Sanyas
Pour Apple, son système d’exploitation iOS est bien plus qu’un succès. Présent dans l’iPhone, l’iPad mais aussi l’iPod touch, ce système d'exploitation ne cesse de prendre de l’importance, ceci malgré la montée en puissance évidente d’Android. Il faut dire qu’Apple écrase tous ses concurrents dans le secteur des tablettes tactiles. Résultat, la part de marché d’iOS continue de grimper et a même atteint son plus haut historique en octobre dernier avec 61,5 % de PDM, loin devant Android, Symbian et Java ME selon Net Market Share.

OS mobiles octobre 2011 smartphones tablettes
Il convient bien sûr de confirmer ces données par d'autres instituts

iOS + Android occupent 4 appareils mobiles sur 5

L’évolution depuis décembre est nette. On remarque ainsi que iOS comme Android ont gagné des parts de marché. À eux deux, ils sont passés de 60,71 % de PDM à 80,36 % de PDM. Le premier a gagné plus de 12 points de parts de marché, contre 7,34 points pour le second.

Comme nos précédentes actualités l’ont fait remarqué, Android a réalisé de très belles performances cet été et au début de l’automne dans le secteur des smartphones. Cela se remarque par le bond très important réalisé entre juillet et octobre 2011.

Apple, malgré un été en demi-teinte, sort néanmoins grandi de cette période et les ventes de l’iPhone 4S en octobre sont probablement la cause de l’explosion d’iOS sur la même période. En gagnant près de 7 points en seulement un mois, Apple peut savourer.

Symbian et BlackBerry OS sont inexistants

Le principal perdant de la montée en puissance constante d’iOS et Android est bien sûr Symbian, qui a vu sa présence se diviser par deux en un mois. Les anciens produits fonctionnant sous Java ME, encore très utilisés dans les pays en voie de développement, chutent aussi lourdement, avec une perte de 50 % en moins de six mois.

Enfin, BlackBerry OS ne représente plus grand chose (2,48 % de PDM) et les autres systèmes ne sont même pas représentés. Bien sûr, si l’on se contentait d’analyser les chiffres des smartphones, iOS aurait bien moins d’importance, au contraire d’Android, Symbian et BlackBerry OS. Mais la domination d’iOS dans le secteur des tablettes modifie totalement le paysage. Et rien n’indique que cette situation changera à court terme.