(MàJ) HP pourrait céder webOS : Oracle intéressé

Mise à jour : selon The Verge, Meg Whitman, la nouvelle patronne de HP, a annoncé à ses salariés que le futur de webOS était encore incertain et qu'une réponse définitive devrait être dévoilée d'ici trois ou quatre semaines. « C'est important pour moi de prendre la bonne décision » et non de se précipiter a-t-elle précisé.

À l'instar de sa division PC, Whitman souhaite donc prendre son temps avant sa décision finale. Cela peut aussi signifier qu'aucune offre importante n'est pour le moment venu sur sa table. La PDG de Hewlett-Packard se contentera alors de garder webOS et de l'exploiter pour certains de ses produits comme les imprimantes.



Article publié le 8 novembre.

C’est une certitude, Hewlett-Packard n’utilisera plus webOS pour ses smartphones et ses tablettes. Ces dernières exploiteront plutôt Windows 7 puis Windows 8 l’an prochain. Reste alors deux scénarios pour HP : exploiter seul webOS pour ses autres produits (imprimantes, PC, etc.) ou céder le système d’exploitation au plus offrant. Et certaines sociétés seraient assez intéressées, notamment Oracle.

WebOS HP 3.0.4
webOS a été mis à jour le mois dernier

Selon Reuters, HP a pris les devants en contactant la banque d’investissement américaine Merrill Lynch afin d’étudier une éventuelle vente de webOS à un tiers. Et d’après une source de l’agence de presse anglaise, Oracle serait particulièrement intéressé par cet OS.

Oracle, bien aidé par Mark Hurd (ex-HP)

Une nouvelle peu étonnante, dès lors qu’Oracle n’est pas le dernier à réaliser des acquisitions de grandes envergures. Il a notamment croqué Sun Microsystems et BEA Systems pour plus de 15 milliards de dollars en cumulé.

Rajoutons que l’ancien PDG de HP, qui était présent lors du rachat de Palm à l’époque, fait maintenant partie des employés importants d’Oracle. La société n’est donc pas la plus mal placée pour faire une proposition sur webOS. Mais le géant du logiciel n’est pas le seul en course.

Quid de HTC et Samsung ?

Ces derniers mois, les rumeurs ont fait ressortir de nombreux noms pouvant être intéressés par webOS. C’est notamment le cas de sociétés présentes dans le secteur de la téléphonie mobile comme HTC et Samsung.

Le but pour HTC serait ainsi de disposer de son propre OS mobile, alors qu’Android, dont il est très dépendant, est attaqué de toutes parts depuis quelques mois. Pour Samsung, cela lui permettrait d’étoffer sa gamme voire de proposer l’OS sur d’autres produits (netbooks ?).

Rembourser une partie de la somme dépensée l'an passé

Rappelons tout de même que HP a déjà annoncé une vague de licenciements pour sa division webOS et que le rachat de Palm en 2008 avait tout de même coûté 1,2 milliard de dollars. D'après Reuters, HP ne devrait pas aujourd’hui égaler cette somme en cas de ventes, mais il peut néanmoins espérer engranger quelques centaines de millions de dollars…

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !