Téléphonie mobile : les MVNO réalisent un nouveau record de recrutement

Et l'IDF frôle le taux de pénétration de 150 % 5
Nil Sanyas
La tendance est nette depuis le début de l’année et la hausse de la TVA chez certains opérateurs mobiles : les MVNO attirent enfin massivement des clients. Et le troisième trimestre 2011 confirme cette tendance, puisqu'ils captent désormais 10,65 % du marché, contre 6,91 % en 2010 et 4,9 % il y a trois ans.

MVNO France Q3 2011

La courbe est particulièrement explicite. Depuis le milieu de l’année 2010, les MVNO intéressent enfin les Français, et l’année 2011 montre un véritable engouement. Ainsi lors du dernier trimestre, ce n’est pas moins de 882 000 nouveaux abonnés qui ont rejoint les rangs des opérateurs virtuels en métropole, un record. Il s’agit d’une croissance de 14,8 % sur trois mois et de 64 % sur un an.

À titre de comparaison, les opérateurs mobiles qui disposent d’une licence, Orange, SFR et Bouygues Télécom donc n’ont recruté que 69 000 nouveaux abonnés. Cette croissance risible est néanmoins supérieure aux deux trimestres précédents, où ils avaient globalement perdu 385 000 abonnés sur le semestre entier.

Le marché est donc nettement tiré par les MVNO. Le dernier trimestre de l’année sera cependant intéressant à analyser. Il s’agit en effet de la période la plus faste pour les opérateurs. L’an passé, près de 2 millions de personnes avaient ainsi pris un nouveau forfait. Cumulé au nombre de personnes qui ne sont plus engagées et qui sont donc susceptibles de rejoindre un autre opérateur, cela pourrait offrir aux MVNO un nouveau trimestre historique. Reste à savoir si Free Mobile fera des annonces d’ici le mois prochain ou s’il attendra 2012.

Au total, métropole et DOM-TOM compris, la France compte 67,010 millions de puces en fonctionnement, dont 48,146 millions d’abonnés (+779 0000) et 18,864 millions de prépayés (+219 000). Le marché a donc crû de 998 000 nouveaux clients. Les conséquences sur le taux de pénétration sont évidentes. De 101,7 % au précédent trimestre, la France passe donc à un taux de pénétration de 103,2 %.

Taux de penetration France Q3 2011

Taux de penetration France Q3 2011

Comme toujours, la Métrople (hors IDF) est en retard sur la plupart des départements et régions d’outre-mer. L’Île-de-France, avec 149,1 % de taux de pénétration, domine ainsi les débats, suivis de près par la Guadeloupe qui a signé une croissance exceptionnelle, passant de 140,5 % à 148,1 % en un seul trimestre.

La Martinique (141,8 %), la Guyane (120,9 %), la PACA (115,9 %), la Réunion (108,7 %) et la Corse (104,8 %) sont les seules à dépasser les 100 %. De nombreuses régions atteindront néanmoins ce taux d’ici peu, notamment en Rhône-Alpes (96,6 %) et au Nord-Pas-De-Calais (94,8 %).

SMS France Q3 2011

Enfin, concernant le nombre de SMS, après une croissance folle ces dernières années, il semble enfin que la France approche de la stabilité. Avec 36,038 milliards de SMS envoyés lors du dernier trimestre, le pays a bien sûr atteint un record, mais sa croissance trimestrielle n’a été que d’1,5 %. Ce trimestre a ainsi atteint 186,5 SMS mensuel envoyés par client en moyenne, contre 185,8 le trimestre précédent et 138,7 l’an passé.