Dax : des pirates confondent rugby et indice boursier allemand

Lost 39
Vincent Hermann
perdu lost Pirater un site web est une activité courante pour les groupes de hackers qui veulent faire passer un message en force. Se tromper de cible est par contre moins courant, mais c’est pourtant ce qui est arrivé à plusieurs pirates qui ont réussi à confondre la bourse allemande et un site de supporters d’une équipe de Rugby.

En France, le mot Dax va surtout évoquer le rubgy, les taureaux, la feria et la charcuterie. En Allemagne cependant, le mot a une toute autre signification. En lettres capitales, il est le Deutscher Aktienindex, autrement dit le principal indice boursier de nos voisins. Il est l’équivalent de notre CAC40, à ceci près qu’il se fonde sur les trente plus importantes sociétés allemandes cotées en bourse, avec notamment BASF, Infineon, SAP et Siemens.

Indice boursier, rugby : du pareil au même

On apprend désormais qu’un site de supporters d’un club de rugby a été fermé pendant deux semaines. Le rapport ? Les pirates ont pensé s’attaquer à un site en rapport avec l’indice boursier allemand et s’en sont pris à AllezDax.com, regroupement de supporters pour l’équipé de leur ville, jouant en Division 2.

dax

Le constat peut paraître ubuesque et irréel mais il est pourtant réel. Sur le site revenu en ligne on peut lire :

« Ca y est, Allezdax.com est de retour.

Après avoir subit une attaque de plein fouet par un jeune teuton boutonneux, le site revient avec plus de sécurité. Nous sommes désolés du manque que cela a dû créer en vous. Heureusement qu'il y a eu un week-end de relâche :). Certaines choses ne fonctionnent pas encore pleinement, mais ca va s'arranger dans les prochains jours (Les pronos reviendront dans un ou deux jours)

Le site a plié sous un afflux massif de visiteurs

Le groupe de pirates étourdis se nomme Realwar.org (site intégralement en turc) et vient bien d’Allemagne. La technique des attaquants était simple. Ils ont d’abord forcé la sécurité du site pour y déposer une photo particulière (non dévoilée pour l'instant). Cette dernière a ensuite été partagée sur Facebook avec environ 80 000 internautes. Or, le site AllezDax.com n’est pas habitué à une telle fréquentation : 700 visiteurs par jour en moyenne, 1200 les jours de match.

Le fait de poster la photo sur Facebook depuis le site a créé un fort afflux de visiteurs vers AllezDax.com. Face à cette crue très inhabituelle, l’hébergeur Infomaniak a coupé l’accès au site et l’a placé sur un serveur de secours. L’équipe de gestion d’AllezDax avait alors deux semaines pour rétablir la situation et s’assurer d’un retour à la normale.

Une touche d'humour

Le Monde, l’AFP ou encore Libération rapportent les propos de Stéphane, l’un des gestionnaires du site, sur France Bleu Gascogne. L’organisateur préfère prendre cette histoire avec humour : « Nos défenses étaient sûrement insuffisantes. Les pirates nous ont copieusement insultés en allemand sur Facebook en nous prenant pour une émanation du DAX, l'indice boursier allemand. Je n'ai qu'un message à leur adresser : qu'ils nous laissent tranquilles ! »

Il est surprenant toutefois qu’une telle confusion ait pu être faite. Il n’est pas nécessaire en effet d’avoir fait de grandes études pour se rendre compte rapidement que le site AllezDax est premièrement un site en français, et deuxièmement concentré sur le rugby. Il pourrait toutefois s’agir d’une méthode automatisée visant à repérer tous les sites parlant de l’indice boursier allemand.