LOPPSI : 1000 sites bloqués sans jugement dès janvier 2012

Un décret attendu d'ici la fin de l'année 79
Marc Rees
« Mille sites pédophiles » vont être bloqués d’ici le mois de janvier 2012. Selon le Figaro, qui rapporte ce chiffre, le décret d’application de l’article 4 de la LOPPSI sera publié au Journal officiel dès la fin de l’année.

Le CNN a indiqué la semaine dernière s’attendre à être saisi de ce décret dans les prochaines semaines. Un décret qui se dédoublera avec l'un pour les parties juridiques et opérationnelles et l'autre, sur la partie purement technique.

Selon les premiers éléments rapportés, au lieu et place du site visité, l’internaute tombera sur une page du ministère de l’Intérieur décrivant les sanctions encourues en cas de consultation habituelle d’images pédopornographiques (art. 227-23 du Code pénal). Les autorités alimenteront une liste noire de sites que les FAI devront bloquer, sans passer par le juge. 

pédopornographie blocage alerte
Un dispositif qui devrait ressembler au système en vigueur aux Etats-Unis

« On aurait aimé être un peu plus impliqué dans la boucle regrette un des principaux FAI français,  nous n’avons pas été sollicités depuis plusieurs mois sur ces textes ». Une (quasi) certitude : la jurisprudence Copwatch ayant acté la juste rémunération des intermédiaires techniques, ceux-ci devraient être indemnisés des surcouts générés par blocage couplé à une redirection.

Certains opérateurs voulaient rerouter le trafic dans un trou noir. Là, le choix d’une page avec un logo officiel et un message d’avertissement n’est pas de la même saveur. De même, on ne sait pas à ce jour si les services de police chargés d’héberger ce message officiel opèreront un traitement sur les IP glanées dans les logs.

Un expert proche de ces dossiers ajoute « les autorités sont persuadées que la liste des 1000 sites restera secrète. Sauf que des outils du monitoring comme Herdict.org, sorte de Grenouille.com des réseaux, permet déjà de monitorer ce qui est accessible et ce qui ne l'est pas. Autre détail, on ne sait pas faire du sur mesure. Si on bloque, cela sera bloqué pour tout le monde, même pour les OPJ qui voudront faire une enquête en ce secteur, sauf s’ils veulent passer via une liaison satellitaire et un FAI américain… »