AOL (Huffington Post, TechCrunch, Engadget) affiche des pertes

De géant mondial d’Internet en tant que FAI, AOL est devenu une décennie plus tard un géant d’Internet en tant qu’éditeur de contenus. Ses sources de revenus ont ainsi totalement changé et la société cherche encore à en récolter les fruits. La firme américaine a ainsi annoncé un chiffre d’affaires en baisse de 6 % et une très légère perte nette. L'entreprise de Tim Armstrong profitait néanmoins de la vente d’ICQ l’an passé, ce qui fausse les comparaisons.

AOL Huffington Post
The Huffington Post, TechCrunch, Engadget... Ces sites majeurs aux USA appartiennent tous à AOL.

Ces dernières années, les acquisitions de grands sites Internet ont été nombreuses chez AOL. Mais depuis 2010, on sent une véritable accélération du phénomène. L’achat de TechCrunch en septembre 2010 et surtout celui du Huffington Post en février dernier ont totalement changé la face d’AOL.

Plus de 100 millions de visiteurs uniques outre-Atlantique


Résultat, a attiré lors du troisième trimestre 2011 environ 107 millions de visiteurs uniques mensuels rien qu’aux États-Unis, ce qui en fait l’un des leaders du marché avec Facebook, Google et Yahoo!. Et grâce à ses différents partenaires, c’est même 187 millions de visiteurs uniques mensuels qui ont pu voir les publicités d’AOL.

The Huffington Post, le fameux journal en ligne, à lui seul a attiré 35 millions de visiteurs uniques mensuels. Patch, un site dédié à l’information locale outre-Atlantique, a même atteint les 10 millions de visiteurs uniques mensuels.

Les abonnements continuent de régresser


Les résultats sont alors évidents. En tant que FAI, AOL régresse évidemment, comme il le fait depuis une dizaine d’années, avec 3,452 millions d’abonnés (-15 %) pour un ARPU de 17,49 $ (-3 %). Ce secteur a ainsi généré 191,9 millions de $ (-22 %).

Du côté des services Internet, AOL a par contre annoncé un chiffre d’affaires de 317,7 millions de $ (+8 %), dont 136,7 millions en publicité et 85,1 millions via la recherche. Au total, AOL affiche ainsi un chiffre d’affaires de 531,7 millions (-6 %) et une perte nette de 2,6 millions de dollars.

Tout n’est donc pas rose pour le moment, mais AOL va dans le bon sens. En bourse, son action vaut néanmoins deux fois moins aujourd’hui qu’il y a un an. Le succès grandissant d’Huffington Post et sa volonté de s’internationaliser devraient néanmoins permettre à AOL de retourner dans le vert, alors qu’à l’heure actuelle, la firme est particulièrement dépendante des États-Unis.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !