Ubuntu 12.04 disposera d'un support étendu de cinq ans

Parmi les distributions Linux, Ubuntu se fait particulièrement remarquer par la portée de ses différentes moutures. Elle est aujourd’hui considérée comme la plus facile d’accès même si la gestion du système par la société Canonical et son PDG Mark Shuttleworth ne fait pas toujours l’unanimité. Alors que la version 11.10 est disponible depuis peu, on en apprend davantage sur la prochaine évolution majeure, Ubuntu 12.04, alias Precise Pangolin.

ubuntu

Le premier point important à souligner est qu’Ubuntu 12.04 sera la prochaine version LTS du système d’exploitation. LTS signifie Long Term Support et indique que la version est supportée beaucoup plus longtemps. Les LTS sortent tous les deux ans et sont supportées pendant trois ans. Elles visent en premier lieu des environnements professionnels.

Mais Mark Shuttleworth, présent au salon Ubuntu Developer Summit qui commence tout juste, a indiqué un premier grand changement : le passage du support de trois à cinq ans. Une nouvelle qui devrait avoir un impact réel sur la considération du système.

Avec cinq années complètes, Ubuntu disposera de la même durée que la période classique de Windows. Ce dernier dispose toutefois de cinq années supplémentaires durant lesquelles seules les failles de sécurité sont corrigées. Ubuntu 12.04 reprendra le travail fait sur Maverick Meerkat (10.10), Natty Narwhal (11.04) et Oneiric Ocelot (11.10), mais il indique que la mouture 14.04 ira beaucoup plus loin.

Le PDG de Canonical a indiqué que l’interface Unity, apparue avec Ubuntu 11.04 et modifiée dans la 11.10, continuera d’évoluer. Les développeurs prennent en compte les retours de la communauté, car il faut dire que l’accueil a été pour le moins contrasté. Cela n’a pas empêché Shuttleworth d’indiquer qu’Ubuntu 11.10 a été la version la plus vite adoptée du système. Il précise qu’en partant d’une base vierge, les utilisateurs arrivent plus rapidement au résultat escompté sur la 11.10 qu’avec une version précédente.

Interrogé au sujet du nombre élevé de produits propriétaires sur le Software Center d’Ubuntu, Shuttleworth répond que Canonical « célèbre le libre ». En revanche, les développeurs ne sont pas là pour « imposer une morale ». La philosophie de la société sur la question est plutôt simple : c’est à l’utilisateur de faire son choix.

Le PDG a ensuite donné diverses réponses sur des aspects plus particuliers d’Ubuntu. Par exemple, sur le terrain de la virtualisation, Shuttleworth note qu’Ubuntu a été la première grande distribution à intégrer KVM mais que la distribution ne s’est pas particulièrement illustrée dans ce domaine. Canonical préfère en effet viser le cloud et s’y concentrer.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !