Apple rend le codec lossless ALAC open source

Sous licence Peau Rouge 230
Vincent Hermann
Traditionnellement, les fichiers audio sous iTunes sont au format AAC. Depuis quelques années, il s’agit d’un format AAC classique à 256 kbps dépourvu de DRM. Mais en 2004, Apple a également mis à disposition dans son application le format ALAC, pour Apple Lossless Audio Codec. Ce dernier est désormais open source.

itunes alac 

iTunes a consacré depuis longtemps le règne de l’AAC comme format principal pour la musique. Tout l’écosystème d’Apple se base avant tout sur ce codec, à savoir iTunes, les iPod, l’iPad et l’iPhone. Contrairement à une idée répandue, il ne s’agit en aucun cas d’un format créé par Apple et il ne lui appartient donc pas. Comme le MP3, l’AAC a été créé par l’institut allemand Fraunhofer, mais avec la participation de Sony et Dolby notamment. Il est un standard international depuis avril 1997 (MPEG).

En 2004 toutefois, Apple répond à une demande des utilisateurs qui souhaitent disposer directement dans iTunes d’un format Lossless, autrement dit sans perte. En effet, même si l’AAC produit un son de meilleure qualité que le MP3, il est dit destructif. La compression des données supprime en effet certaines d’entre elles jugées inutiles en fonction du paramètre choisi : tout est question de compromis. La société répond à la demande avec l’ALAC.

L’ALAC, comme tous les formats sans pertes de données, produit des fichiers beaucoup plus volumineux que l’AAC ou le MP3. Cependant, il n’est pas considéré comme équivalent en qualité à des concurrents tels que FLAC, mais l’ALAC avait aussi pour objectif d’être lu par tous les iPod et autres appareils mobiles disposant d’une puissance de calcul limitée. Il bénéficie du coup dans les appareils Apple d’un support matériel.

La firme de Cupertino vient toutefois de publier les sources du codec ALAC sous licence Apache. La question est bien sûr de savoir si cette décision va concentrer une attention réelle sur ce codec ou s’il s’agit simplement d’un geste de bonne foi, mais essentiellement marketing. À noter qu’il n’est pas si commun qu’Apple offre une technologie à la communauté open source au lieu de la supprimer purement et simplement.

Le téléchargement proposé par Apple contient notamment les sources pour l’encodeur et le décodeur ALAC.