Ebooks : la riposte d'Orange et SFR à l'aide du grand emprunt

Les Américains Amazon et Apple, la Fnac ou encore Bookeen ne seront pas les seuls à se livrer une guerre sans merci dans le secteur des livres électroniques. Les opérateurs Orange et SFR, en compagnie de nombreuses librairies et divers éditeurs, préparent un système qui pourrait bien faire mouche : permettre d’acheter facilement des livres numériques directement dans les librairies.

Kindle Amazon
L'arrivée (demain) du Kindle d'Amazon à 99 € fait définitivement bouger les lignes en France

« Nous voulons permettre à nos clients de choisir un livre sous sa forme papier et/ou numérique dans nos boutiques » a expliqué Matthieu de Montchalin, président du Syndicat de la librairie française (SLF) à notre confrère l’Express.

« En donnant son numéro de mobile, ils pourront ensuite retrouver cet ouvrage sur leur téléphone, tablette ou liseuse. Pour les libraires et les opérateurs de téléphonie il s’agit d’une opportunité très forte de créer une alternative crédible européenne face aux américains Amazon et Apple. »

Nous apprenons de plus que ce projet franco-français ambitionne de proposer les livres numériques aux clients via Internet, ceci afin d’éviter de stocker les livres sur ses machines. Il ne sera néanmoins possible d’accéder à son contenu hors ligne. De plus, le prêt des livres numériques dans les bibliothèques a aussi été étudié.

Un système loin de la prison d'Amazon ?

Autre information d’une grande importance, l’offre ne veut pas enfermer l’utilisateur. En somme, « nous voulons assurer aux lecteurs qu’il pourront lire un livre numérique sur n’importe quel terminal, toujours accessible et qu’il pourra le retrouver même s’il change d’opérateurs de télécommunications » a expliqué David Lacombled, directeur délégué à la stratégie des contenus chez Orange. Un avantage non négligeable sur certains concurrents, qui emprisonnent le contenu de leurs clients à leur machine.

Des tests grandeur nature commenceront le 18 octobre prochain pour un lancement véritable au premier semestre 2012. Et si Orange et SFR sont les deux seuls opérateurs à se lancer, rien n’empêche Bouygues, Free Mobile et même des opérateurs étrangers à participer à cette initiative.

Tic et Net précise que ce projet sera présenté à la commission du grand emprunt avant la fin de l’année.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !