Liseuses : la Fnac abandonne le FnacBook et s'allie à Kobo

Prends garde Amazon 53
Nil Sanyas
Dévoilée hier par Le Monde, la nouvelle a été confirmée par l’AFP quelques heures plus tard, puis dans un communiqué de presse officiel : la Fnac, pour contrer Amazon, vient de signer un accord stratégique avec Kobo. Ce dernier est un libraire canadien offrant aussi bien des liseuses qu’un important catalogue de livres électroniques. La guerre de l’ebooks en France vient donc de passer une étape importante, alors que le Kindle d'Amazon à 99 € sera disponible en France dans deux jours.

Kobo Fnac

L’échec du FnacBook a été digéré, et plutôt de développer son propre produit, l’enseigne a donc préféré s’allier à un spécialiste du secteur. Les avantages pour la Fnac sont nombreux. Tout d’abord, Kobo offre plusieurs liseuses différentes, et bientôt une tablette (la Vox). Enfin, Kobo offre un catalogue de 2 millions de titres en anglais, qui complètera celui de la Fnac.

Résultat, la Fnac pourra se vanter de proposer un catalogue de 80 000 titres en français, et 2 millions en anglais, soit plus qu’Amazon. Et Alexandre Bompard, le PDG de la Fnac, a déjà confirmé que la « Kobo by Fnac », sa future liseuse, sera proposée à un tarif inférieur à celui du FnacBook, proposé à 179 €.

La Fnac est donc gagnante à plusieurs niveaux, et pour Kobo, présent en Amérique du Nord, en Océanie et dans certains pays européens, sont partenariat avec la Fnac lui offre une énorme visibilité dans l'Hexagone.

Le prix de la « Kobo by Fnac » n’est pas encore connu, mais sachez que le Kobo Wireless eReader, son produit le moins coûteux, est vendu à 99,99 $ (hors taxe) aux USA, 109,99 $ (hors taxe) au Canada, et, plus près de nous, 89,99 £ au Royaume-Uni. Après conversion, la liseuse coûte donc à peu près 100 € TTC. Le Fnac a donc les moyens de proposer ce produit à un tarif très attractif.

Voici d’ailleurs les caractéristiques de cette liseuse :
  • Écran : E-Ink 6 pouces (16 niveaux de gris)
  • Puce Wi-Fi
  • Port USB
  • Capacité : 1 Go
  • Entrée carte SD (jusqu’à 32 Go)
  • Formats supportés : ePub, PDF
  • Autonomie : 10 jours ou 10 000 pages lues
  • Dimensions : 184 x 120 x 10 mm
  • Poids : 221 grammes
Notez qu’il existe aussi une autre liseuse nommée Kobo eReader Touch, plus onéreuse car plus évoluée. Rien n'indique d'ailleurs quelle sera la liseuse proposée par la Fnac. Il est ainsi bien possible qu'il s'agisse de la Touch. Son tarif se rapprochera alors plutôt des 150 €. Nous en aurons le cœur net ces prochains jours.

Kobo envahira l'Europe

Selon le communiqué de presse officiel, la liseuse de Kobo sera disponible dans 81 Fnac à travers le pays, ainsi que sur le site web de l'enseigne. Et outre le Royaume-Uni, l’Allemagne et donc la France, Kobo envahira aussi bientôt l’Espagne, l’Italie et les Pays-Bas. La guerre entre Amazon et Kobo est donc lancée, sachant que Kobo a tout de même déjà écoulé 5 millions de ses liseuses à travers le globe.

Enfin, Kobo précise qu’il développera des applications en français pour l’iPhone, l’iPad, l’iPod touch, les produits Android et la PlayBook. Et il existe des applications pour BlackBerry, Windows et Mac OS.

Cette annonce explique en tout cas pourquoi il n’est plus possible depuis hier de commander le FnacBook. L’enseigne française l’a éradiqué du paysage afin de le remplacer par le Kobo.