L'OASIS standardise la version 1.2 du format bureautique ODF

En attendant le tour de l'ISO 29
Vincent Hermann
L’ODF est un format de document ouvert qui a largement fait l’actualité il y a quelques années quand l’ISO devait normaliser l’OpenXML de Microsoft. Depuis, les choses en sont restées là : chaque format progresse dans son coin, mais les deux sont reconnus comme des standards ISO, bien que l’ODF soit plus souvent utilisé dans d’autres processus métiers. Et justement, l’OASIS en a récemment ratifié les spécifications 1.2.

libreoffice

L’Open Document Format est particulièrement mis en avant par l’OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards), consortium travaillant globalement sur des formats de fichiers basés sur le XML. Il y a quelques jours, ce même consortium a donné son aval pour la ratification de la version finale des spécifications d’ODF 1.2, quand bien même le format est déjà utilisé par de nombreuses applications dont OpenOffice.org, LibreOffice ou encore Abiword.

Quelles sont les nouveautés principales de cette version 1.2 ? Elles sont en fait en rapport avec le web et certaines technologies qui en découlent. Par exemple, la gestion des métadonnées RDF (Resource Description Framework), utilisées pour les descriptions formelles de ressources web. Diverses autres technologies affiliées à la sémantique sont également présentes, tandis qu’on trouve aussi le support des signatures numériques, un ajout important en termes de sécurité et de traçabilité.

Mais attention, car la ratification par l’OASIS ne met pas pour autant à jour la certification ISO. Cette dernière est en train de finaliser les modifications de la version 1.1, et on peut se rendre ainsi compte du temps nécessaire au processus complet. Dans les prochains mois cependant, l’OASIS annonce que l’ISO aura terminé la version 1.1 et attaquera la 1.2 dans la foulée.

Et concernant le support ? La plupart des outils bureautiques tels que LibreOffice utilisent déjà la version 1.2 d’ODF et les utilisateurs n’ont rien à faire, sauf éventuellement mettre à jour l’application elle-même en fonction de ce qu’ils utilisent. Notez d’ailleurs que LibreOffice est un projet jeune qui dispose depuis le début de cette version d’ODF.

Du côté de chez Microsoft, l’arrivée de la prise en charge est également prévue. Doug Mahugh, travaillant sur les standards chez l’éditeur, indique que la firme a aussi participé au processus. Concrètement, le support d’ODF 1.2 est prévu dans Office l’année prochaine, mais il faudra encore voir quelles versions. En effet, le Service Pack 3 d’Office 2007 sort dans quelques semaines et il n’est pas certain qu’un quatrième soit prévu. Quant à Office 2010, il est probable que le futur Service Pack 2 contienne ODF 1.2. 

IBM se réjouit également de cette standardisation, mais la firme travaille beaucoup plus avec l’ODF que Microsoft puisqu’on trouve le format au centre de la suite Symphony dérivée d’OpenOffice.org.