Windows 8 promet d'être moins gourmand en mémoire vive

La consommation de mémoire vive dans WIndows a toujours été un critère important puisque de cette gourmandise dépendait en bonne partie le comportement général du système. Dans un nouveau billet sur son blog officiel, Microsoft détaille les améliorations faites à ce sujet dans Windows 8.

windows 8 win8 build samsung

La mémoire consommée, un baromètre des performances ?

On se souvient aisément de la sortie de Vista et des témoignages négatifs d’une partie des utilisateurs qui pestait contre la forte consommation de mémoire vive. Celle-ci était systématiquement comparée à Windows XP alors même que les deux systèmes avaient deux manières très différentes de dépenser la mémoire à disposition, Vista en dépensant autant que possible pour les tâches les plus utilisées. Des efforts avaient été éncore faits pour Windows 7, le nouveau système ne réclamant pas plus de ressources que son prédécesseur.

win8 win8 

L’éditeur veut réitérer les mêmes objectifs avec Windows 8. Lors de la présentation du système à la conférence BUILD il y a quelques semaines, Steven Sinofsky avait fait la démonstration de deux systèmes identiques sous Windows 7 et 8. Avec le premier, la consommation était de 404 Mo pour 281 Mo sur le second, réalisant ainsi une économie de 120 Mo de RAM à peu près.

Question : comment réaliser ces économies ? Microsoft détaille les pistes explorées, certaines cherchant plutôt les bouts de chandelles et d’autres des changements plus ambitieux.

Cinq axes principaux pour l'instant

L’une des modifications les plus importantes vient de la mise en commun des blocs de mémoire utilisés simultanément par plusieurs composants et/ou applications. Le gestionnaire de mémoire va ainsi chercher à supprimer les blocs déjà présents pour d’autres logiciels. Les portions uniques de mémoire sont celles qui sont rapportées dans la colonne « Mémoire » du gestionnaire des tâches.

Autre modification importante, la configuration des services. Une proportion plus importante démarre désormais quand nécessaire et ne sont donc plus chargés en permanence. C’est le cas notamment de Windows Update et du Plug’n’Play. Ils sont donc activés à la demande via des déclencheurs et sont déchargés quand les opérations sont terminées. L’éditeur précise que plusieurs nouveaux services sont présents dans Windows 8, mais qu’à l’exception de deux d’entre eux, ils sont tous à la demande ou manuels.

Étape suivante, la consolidation des pages mémoire les moins utilisées. Il s’agit dans les grandes lignes d’un classement des composants du système, en particulier ceux de bas niveau. Les portions de mémoire rattachées ont été classées en deux catégories : celles qui subissent des appels fréquentes et les autres. D’après les tests internes de Microsoft sur les stations des employés, ce changement a entrainé une réduction de l’empreinte mémoire.

Le bureau classique dans Windows 8 n’est plus qu’un composant comme un autre. Tant qu’il n’est pas appelé depuis le Start Screen, il n’est pas chargé en mémoire, bien que l’économie ici ne soit que de 23 Mo. On pense plus particulièrement aux tablettes qui ne lanceront que très peu ce composant quand les applications Metro seront assez nombreuses pour s’en passer.

Le dernier changement est important et vient compléter directement un système mis en place dans Vista. Depuis ce dernier, Windows utilise généreusement la mémoire vive pour accélérer les opérations et applications courantes. Lorsque l’utilisateur lance une autre application ayant des besoins particuliers, la mémoire est libérée depuis les autres éléments actifs.

Avec Windows 8, cette mémoire utilisée détient un grade de priorité. Dans le cas du lancement de Photoshop par exemple, Windows va chercher à récupérer de la mémoire un peu partout. Si Word est lancé en même temps et qu’un antivirus est présent, la mémoire de Word sera prioritaire par rapport à celle de l’antivirus, le traitement de texte étant une application active. Cela devrait éviter selon l’éditeur un retrait de ressources des applications importantes quand une nouvelle en réclame.

À la fin de son billet, Microsoft laisse entendre qu’il ne s’agit que d’un début et que d’autres explications viendront par la suite. Il est intéressant de remarquer que Windows 8 devrait globalement consommer moins de ressources que son prédécesseur. Paradoxalement, le nouveau système pourrait donc fonctionner sur des machines plus anciennes et ainsi toucher un public plus large. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !