Steve Jobs : sa vie et sa carrière en dix années marquantes

L’annonce du décès de Steve Jobs ne va pas manquer de déclencher des bilans sur sa vie et son impact sur le monde de la high tech. Nous avons décidé de notre côté de nous pencher sur les apports et les étapes marquantes d’une vie d’exception en dix années importantes.

steve jobs 

1976

C’est le départ de la grande aventure. La société Apple est fondée par Steve Jobs, Steve Wozniak et Ron Wayne. Durant les premières années, tout ou presque tournera autour du matériel. Car les trois compères ont pour objectif de proposer des ordinateurs qui ne nécessiteraient pas des brouettes de billets de banque pour se les procurer. On remarquera ainsi notamment la sortie de l’Apple 1 à 666,66 dollars, première démonstration de cette volonté.

1983

C’est la sortie du Lisa, une étape marquante dans la conception des ordinateurs personnels. Le Lisa n’était pas accessible à toutes les bourses avec un tarif de pratiquement 10 000 dollars. Doté du légendaire processeur 68000 de Motorola cadencé à 5 MHz, d’une mémoire vive de 1 Mo et d’un véritable disque dur de 5 Mo, il était à l’époque constitué de composants haut de gamme.

Le Lisa va surtout marquer l’histoire de l’informatique pour d’autres raisons que son équipement. Il s’agit du premier ordinateur personnel à être équipé d’une souris et à disposer d’une interface graphique. Son système d’exploitation est également multitâche. Malgré des caractéristiques alléchantes, le Lisa sera un échec commercial mais pavera la route pour le premier Macintosh qui sortira à peine un an plus tard.

1985

Il s’agit d’une année charnière pour Steve Jobs. Il est licencié par la propre entreprise qu’il avait créée. À ce moment de l’histoire, le PDG n’est autre que John Sculley, celui-là même que Jobs avait débauché de Pepsi Cola pour diriger Apple en 1983.

À cette époque cependant, Steve Jobs est déjà millionnaire car l’introduction en bourse en 1980 s’est bien déroulée. Il rebondit donc rapidement et investit dans une jeune société baptisée NeXT. Cette dernière va vite devenir un immense laboratoire d’expérimentation dans lequel vont être créés des ordinateurs disposant d’un design particulier, de composants puissants mais surtout un système d’exploitation qui sera plus tard largement repris pour créer Mac OS X.

1986

Autre année importante pour Jobs, autre investissement. Il décide d’investir cinq millions de dollars dans le rachat du Graphics Group qui n’est à cette époque qu’un service de la division informatique de Lucasfilm. L’histoire veut que Georges Lucas ait accepté cette revente à cause des caisses vides de sa société, suite à la baisse des revenus de la licence Star Wars (le Retour du Jedi était sorti), l’échec du film Howard le Canard et son propre divorce. Cinq autres millions de dollars seront investis pour la création du capital et de la structure de l’entreprise.

Le Graphic Groups était à l’origine une société vendant du matériel informatique. La baisse importante de cette activité force Steve Jobs et son acquisition à reconsidérer le moteur de l’entreprise, cette dernière se focalisant alors sur l’animation qui n’était jusque-là qu’un service secondaire. La société change alors de nom et reprend celui de son produit principal, Pixar Image Computer, pour devenir l’actuel Pixar Animation Studios, aujourd’hui partie intégrante de Disney (rachat en 2006).

1997

Il s’agit de l’année du retour quasi-triomphal de Steve Jobs chez Apple. La société est à cette époque mal en point. Les produits ne se vendent plus aussi bien et elle est même obligée, fin 1996, de signer un partenariat avec Microsoft qui va lui permettre d’engranger 150 millions de dollars. Cette même année, Apple rachète NeXT pour 400 millions de dollars, et la transformation de la société commence.

Steve Jobs est dans un premier temps conseiller auprès du PDG Gil Amelio. Il finit par devenir PDG intérimaire à la faveur d’un changement profond dans le conseil d’administration. À ce moment, Jobs a les mains libres pour préparer les produits qui vont faire d’Apple ce qu’elle est aujourd’hui.

1998

C’est l’année du tout premier iMac. Il s’agit d’un ordinateur résolument tourné vers le grand public. Entièrement monocoque, le premier iMac est bâti autour d’un écran à tube cathodique. En plastique, il est également tout en arrondis et consacre l’image de l’ordinateur prêt à l’emploi.

Il s’agit d’un grand succès pour Apple puisque l’iMac va s’écouler à plusieurs millions d’exemplaires sur les deux premières années de sa commercialisation. C’est aussi l’occasion pour un designer particulier de s’illustrer, Jonathan Ive, et pour Apple d’intégrer pleinement le design à toutes les étapes de la conception produit.

2001

Steve Jobs est le PDG d’Apple depuis un an quand la firme va lancer deux produits à très grande portée. Au mois de mai, la toute première version grand public de Mac OS X, estampillée 10.0 et nommée Cheetah, est lancée. En dépit de la réputation actuelle du système, il faut savoir que cette première mouture ne fut jamais réellement utilisée. Bien trop lente dans son fonctionnement, il va lui falloir deux mises à jour majeures, Puma (sortie six mois plus tard) et Jaguar (en août 2002) pour devenir réellement utilisable.

La même année, alors justement que sort Puma et les premières grandes optimisations pour Mac OS X, Apple lance l’iPod. Nul besoin de refaire le match puisqu’il s’agira d’un immense succès balayant en quelques années toute la concurrence et ayant participé à faire d’Apple le numéro 1 aujourd’hui de la musique dématérialisée.

2004

Le monde prend conscience que l’aura d’Apple est fortement liée à celle de son PDG charismatique. Cette année-là, Steve Jobs subit une opération chirurgicale destinée à lui enlever une tumeur au pancréas. Il disparaît alors de la scène pendant un temps, remplacé tantôt par le directeur des ventes et opérations Tim Cook, tantôt par le vice-président Philip Schiller.

Lorsque Jobs réapparaît en 2006, il est déjà nettement amaigri, et il n’assurera pas seul la keynote donnée à la WWDC. Il faudra cependant attendre plusieurs années pour avoir véritablement des informations sur son état de santé.

2007

Autre année phare pour Apple, avec le lancement d’un produit qui va chambouler l’industrie de la téléphonie mobile : l’iPhone. Dès sa première présentation, le public est conquis. Que l’on apprécie ou pas ce smartphone tactile multitouch, il est difficile de nier qu’il va transformer la concurrence qui va devoir s’adapter.

L’iPhone consacre également un changement radical dans le milieu : la suprématie du système d’exploitation sur le matériel. En dehors d’Apple, qui a la maîtrise souveraine du couple matériel/logiciel, on trouve chez les concurrents d'autres systèmes, comme Android et Windows Phone 7, pour lesquels les téléphones deviennent davantage des manières d’utiliser le système que des objets réellement uniques.

2010

Dernière bousculade en date de l’industrie : l’iPad. Lancé l’année dernière, il a aligné trois millions d’unités vendues durant les seuls 80 premiers jour de commercialisation.

L’iPad remet en cause tout le secteur des tablettes, forçant encore une fois les concurrents à réagir, quitte d’ailleurs parfois à être dépassé par d’autres modèles, notamment chez Samsung. Les utilisateurs s’interrogent alors sur le rôle d’une tablette et surtout sur celui des ordinateurs. Depuis, des débats ont lieu pour définir ce que sera l’informatique de demain, et sous quelle forme. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !