La France visait 4M de foyers fibrés fin 2012, elle en compte 1,2M

Dans son observatoire des télécoms publié vendredi soir, l’ARCEP a confirmé que le très haut débit par fibre optique (hors FTTLA) n’avait au 30 juin dernier attiré que 154 000 abonnés, ceci pour à peine 1,21 million de logements raccordés. Un bilan peu flatteur, alors qu’en 2006, le but était d’atteindre 4 millions de logements fibrés d’ici 2012.

ARCEP ADSL Fibre 30 juin 2011

Le constat est cruel, mais est pourtant une réalité. La France compte 154 000 abonnés FTTH et FTTB, ainsi que 401 000 abonnés FTTLA au 30 juin 2011. Et l’augmentation du nombre d’abonnés FTTH et FTTB est ridicule : +36 000 depuis le 1er janvier.

À titre de comparaison, les lignes haut débit, et principalement le réseau ADSL donc, ont gagné 630 000 abonnés durant la même période, soit 17,5 fois plus. Quant à Numericable, il a gagné grâce à ses lignes FTTLA 55 000 abonnés.

D’un autre côté, ce faible nombre d’abonnés FTTH est à mesurer au nombre de logements éligibles au FTTH, soit 1,21 million au 30 juin. Cela signifie ainsi que seulement 12,7 % des foyers éligibles s’abonnent à la fibre. Un taux de conversion problématique, qui n’engendrerait qu’1,27 million d’abonnés avec 10 millions de logements raccordés.

ARCEP Fibre logements 30 juin 2011

Mais surtout, on se rappellera qu’en novembre 2006, le ministre délégué à l'Industrie de l’époque, François Loos, affirmait ceci : « Mon objectif est que d'ici 2012, 4 millions de foyers soient en France connectés au très haut débit ».

On ne parlait pas, il faut l’espérer tout du moins, de 4 millions de foyers abonnés, mais plutôt de 4 millions de foyers raccordés à la fibre. Or nous en sommes bien loin à l’heure actuelle. Hormis si l’on prend en compte la technologie utilisée par Numericable, qui concerne déjà 4,2 millions de logements. Mais Loos ciblait bien ici le FTTH, et rien d’autre.

Cerise sur le gâteau, à l’époque, Didier Lombard, président de France Télécom (Orange) au moment des faits, affirmait que l’objectif du ministre serait aisément dépassé… Or pour atteindre ce but, la France devra relier 2,79 millions logement au FTTH en 18 mois. Une performance peu probable, quand on sait qu’au premier semestre 2011, l’Hexagone n’a relié que 135 000 logements…

2012, une année charnière ?

Alors que 2011 n’a pas du tout été un tournant pour le FTTH en France, 2012 le sera-t-il ? Free a officiellement annoncé qu’il visait à peine 100 000 abonnés pour fin 2011. Sachant que quelques mois auparavant, le FAI envisageait d’avoir 700 000 voire 800 000 abonnés FTTH fin 2012/début 2013. En somme, l’année 2012 devra être exceptionnelle, pour ne pas dire miraculeuse, si Free souhaite atteindre ses buts.

Quant aux autres fournisseurs d’accès à Internet, ils n’ont pas chiffré le nombre d’abonnés fibrés dont ils disposeront à court terme. Seule Orange a annoncé que près de 60 % de la France devrait être couverte d’ici 2015. Mais il ne s’agit là que de couverture.

Fibre, 4G, même combat

Dans le secteur du mobile, et dans une logique similaire, rappelons-nous que les licences 4G auraient dû être attribuées fin 2009, pour une ouverture commerciale en 2012. Elles n’ont finalement eu que deux ans de retard…

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !