Les appels fixes vers mobiles affichent une croissance fulgurante

Comme à son habitude, l’ARCEP a publié son observatoire des marchés télécoms. On y retrouve des données financières, mais aussi et surtout des informations sur les abonnements, le dégroupage et les consommations. On remarque notamment une explosion totale du nombre de minutes d’appels vers les mobiles à partir d’une ligne fixe.

ARCEP

Ce n’est pas une surprise, mais l’ARCEP le confirme ici d’une façon évidente. Depuis que Free a proposé les appels illimités vers les mobiles à partir du fixe, rapidement suivi par ses concurrents, le volume de consommation est tout bonnement passé de 3000 millions de minutes au premier trimestre 2011 à quasiment 4000 millions trois mois plus tard.

La progression est d’autant plus nette, que depuis 2005, la consommation fixe vers les mobiles était plutôt en baisse. La faute à des tarifs loin d’être concurrentiels. Résultat, grâce à ses offres des FAI, « la consommation moyenne d’un abonné à un service de voix sur large bande est supérieure de plus de deux heures à celle d’un abonné au service téléphonique traditionnel sur le RTC (5h02 par mois contre 2h47 par mois au deuxième trimestre 2011) ».

Enfin, les autres données importantes en hausse sont surtout les SMS envoyés, et le parc actif 3G du côté des mobiles, et le dégroupage total et l’accès TV via ADSL du côté des offres Internet.

ARCEP

Le nombre de SMS a ainsi atteint un record historique de 252 par mois et par ligne, contre 173 un an plus tôt, 104 en 2009 et 56 en 2008. La croissance est donc nette et sans interruption. Au total, 35,5 milliards de SMS ont été envoyés lors de ce trimestre, un record évidemment, ainsi que 235 millions de MMS.

ARCEP

Sans surprise, là encore, le parc actif 3G continue de progresser en France, avec 24,6 millions de clients, soit 37 % du total des abonnements. Au même trimestre en 2010, ils n’étaient que 19,5 millions (31 % du parc) et 14,6 millions (25 %) en 2009. Le rythme de croissance commence néanmoins à ralentir.

ARCEP

Du côté des offres Internet fixe, le dégroupage progresse lui aussi, avec 8,3 millions de lignes dégroupées totalement, soit 1,2 million de plus qu’un an auparavant. Depuis cinq ans, la croissance est d’ailleurs évidente, avec plusieurs centaines de milliers de lignes dégroupées chaque trimestre.

Le dégroupage partiel, en progression au début des années 2000, diminue logiquement avec la montée en puissance du dégroupage total. On compte ainsi désormais 1,134 million de lignes dégroupées partiellement, soit une baisse annuelle de 10,2 %.

ARCEP

Enfin, concernant la télévision, 55,3 % des abonnés, soit 11,3 millions de lignes, y ont accès via ADSL. C’est tout de même une progression d’1,6 million de foyers en à peine un an. À ce rythme, la moitié des foyers français pourront jouir de la TV via leur forfait Internet d’ici un an ou deux.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !