Double bourde : l'Hadopi ne sait pas sécuriser un document PDF

De quoi bien finir la journée de vendredi 91
Nil Sanyas
Hier, dans son bilan, la Haute Autorité a commis une belle bourde. En fin de document, une lettre de recommandation était reproduite avec l'IP de l'abonné hadopisé en clair, ainsi que d'autres informations personnelles. Rapidement, l'Hadopi a mis à jour son rapport afin de cacher ces données. Pas de chance, selon Korben, cela a été fait à la va-vite, et les petits rectangles noirs classiques utilisés pour dissimuler ce qu'il ne faut surtout pas voir peuvent être aisément déplacés...


L'Hadopi n'a donc pas réalisé une erreur grossière, mais deux. De quoi alimenter un peu plus les raisons de moqueries à son sujet.

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle de l'ARCEP, qui avait publié l'année dernière un document avec des informations cachées, visibles tout simplement en réalisant un copier-coller du texte.

Cette technique n'est pas applicable dans le cas de l'Hadopi, mais la finalité est la même...