AMD dévisse en bourse après avoir revu à la baisse ses prévisions

C'est sûr, AMD en avait bien besoin... 30
Nil Sanyas
Le spécialiste de la SVOD Netflix n’est pas la seule société à souffrir en bourse. AMD, qui vient d’annoncer ses prévisions pour son troisième trimestre 2011, est en train de prendre une énième claque en bourse, après un mois d’août déjà difficile et une remontée mi-septembre. Il faut dire qu'AMD a revu à la baisse toutes ses prévisions.

AMD bourse 29 septembre 2011
La journée du 29 septembre 2011 ne restera pas dans les annales d'AMD.

Un chiffre d'affaires et une marge moins bons que prévus

Cette chute s’explique par les prévisions en forte baisse de la part d’AMD. Ce dernier annonce ainsi que son chiffre d’affaires n’augmentera que de 4 à 6 % par rapport au trimestre précédent. Or la firme américaine avait initialement prévu une hausse entre 8 et 12 %.

Mais ce n’est pas tout. Sa marge brute sera elle aussi inférieure à ses anciennes prévisions. De 47 %, sa marge brute devrait tomber à 45 %, voire 44 %. Un chiffre d’affaires inférieur à celui prévu, cumulé à une marge en baisse. Cela ne peut qu’impacter négativement ses bénéfices, voire creuser ses pertes.

De multiples raisons à ces mauvais résultats

Le concurrent de NVIDIA et d’Intel rajoute que ces résultats inférieurs à ses prévisions sont dus aux mauvais rendements (yields) atteints par les usines allemandes de GlobalFoundries, celle fabricants les puces d’une gravure de 32nm. La production des LLano a ainsi été limitée. Sans compter que l’approvisionnement en 45nm a lui aussi été moins élevé que prévu, dû notamment à la production des puces 32nm.

Enfin, AMD rajoute que sa marge a surtout été impactée par le problème d’approvisionnement des produits haut de gamme, à plus fortes marges. Le lancement des processeurs « Interlagos » a de plus été retardé par rapport à la date prévue.

Depuis 2006, AMD a perdu 86 % de sa valeur...

L’accumulation de tous ces problèmes a donc impacté AMD, qui n’en avait pourtant pas besoin… Au final, l’action d’AMD est proche de son plus bas depuis 10 ans. Le 24 février 2006, l’action d’AMD valait 40,54 $. Aujourd’hui, elle est inférieure à 5,5 $, soit une chute de plus de 86 %. Depuis fin 2007, l’action n’a néanmoins jamais dépassé les 10 $...

Aujourd’hui, la valorisation boursière d’AMD est inférieure à 3,8 milliards de $. Une misère pour certaines sociétés. Mais qui se risquerait à croquer AMD ? Ce dernier dévoilera les résultats définitifs de son troisième trimestre le 27 octobre prochain. Il faut espérer pour lui que ses dernières prévisions étaient au final pessimistes…