Linux mobile : MeeGo disparaît au profit de Tizen et du HTML5

Avec la bénédiction d'Intel et Samsung 66
Vincent Hermann
MeeGo est un système d’exploitation open source basé sur Linux. Son historique récent est particulièrement mouvementé, notamment à cause d’un changement radical de cap de la part du constructeur Nokia. Mais les mouvements ne sont pas terminés puisque le système change de cap et est absorbé par Tizen.

tizen 

MeeGo est à la base la fusion de deux projets : Maemo, soutenu par Nokia, et Moblin, poussé par Intel. Ces deux projets visaient finalement le même but, à savoir le développement d’une plateforme libre pour les appareils mobiles, avec les smartphones en première ligne. Ils avaient donc fusionné et l’avenir paraissait ensoleillé, jusqu’à ce que Nokia décide de manière brutale de se focaliser presque entièrement sur Windows Phone 7. Aujourd’hui, les développeurs derrière MeeGo ont décidé de donner une nouvelle vie au système.

On prend les mêmes et on recommence… différemment

Les fondations Linux et Linux Mobile (LiMo) ont annoncé hier le lancement d’un nouveau projet nommé Tizen. Il ne s’agit pas directement de la continuité de MeeGo mais bien d’une structure neuve rassemblant en fait de nombreux efforts séparés. Le but de Tizen est de concevoir un système d’exploitation libre, comme MeeGo, mais largement focalisé sur le développement HTML5.

Tizen vise la totalité des appareils mobiles, aussi bien smartphones que tablettes, mais pas seulement. Les TV connectées à Internet, les netbooks et les systèmes informatiques embarqués dans les voitures tombent également dans son escarcelle. Tizen doit assurer la diffusion d’une base solide pour que les éditeurs puissent ensuite proposer des applications entièrement bâties sur HTML5, permettant dans l’idéal un affichage unique sur l’ensemble des plateformes supportées.

Et MeeGo ?

Le projet Tizen est directement hébergé par la Linux Foundation et va donc être l’objet de toutes les attentions. Puisqu’il s’agit d’un effort concerté, il rassemble les forces et les développeurs provenant d’autres projets, et c’est bien le cas de MeeGo.

On peut lire sur le site officiel de ce dernier un billet consacré à la passation de pouvoirs. Le développeur Imad Sousou y explique que l’équipe croit maintenant au HTML5 comme futur pour le développement des applications. Il ajoute cependant qu’il ne suffit pour se tourner vers HTML5 d’ajouter un moteur web sur une base Linux déjà existante, même si elle est tournée vers les environnements mobiles comme l’est MeeGo.

Sousou explique en outre qu’un projet entièrement focalisé sur le HTML5 doit présenter une souplesse suffisante pour évoluer rapidement avec les technologies qui composent la plateforme applicative. Le développeur est conscient que tout le monde ne sera pas forcément d’accord avec cette vision des choses mais qu’une décision devait être prise. En outre, la gestion du projet Tizen présente de nombreuses similitudes avec celle de MeeGo et il invite les développeurs à les rejoindre sur la nouvelle Terre promise.

Support du projet et avenir

Il y a en fait plusieurs transferts de MeeGo vers Tizen. Les ressources techniques, une partie des développeurs, et surtout le soutien des industriels. Ainsi, Intel et Samsung sont expressément nommés comme supportant le projet. Ce n’est pas une surprise pour Intel qui supportait activement déjà MeeGo. Côté Samsung, il s’agit d’une confirmation claire que le constructeur se laisse des portes ouvertes, puisque nous avions indiqué voilà peu que la firme travaillait sur des tablettes MeeGo.

Cela augure donc d’un bon démarrage pour Tizen. Le projet démarre tout juste, mais les ressources sont déjà rassemblées et le Comité Technique qui régit son avenir définit la ligne de conduite. Ainsi, l’annonce officielle indique que les premières versions réelles du système et de son SDK seront proposées dès le premier trimestre 2012, soit au plus tard dans six mois. Les premiers appareils équipés de Tizen sont attendus pour leur part vers la moitié de l’année prochaine.
 
Concernant l'ensemble des rumeurs qui ont touché MeeGo cette année, il est difficile de ne pas penser à cette annonce comme de la preuve qu'un projet conséquent était en préparation depuis un bon moment.