Femto-Cell gratuite, l’une des armes anti-Free de SFR ?

En attendant le 1er janvier 2012 151
Marc Rees
Jeudi et vendredi, SFR a donc fait le point sur l’extension de sa couverture 3G et 3G+ (HSPA+) en France mais l’opérateur a aussi insisté sur son dispositif de couverture 3G, le Femto-Cell (ou Femtocell). Rappelons que ce petit boîtier associé à un accès ADSL permet une réception 3G à domicile quelle que soit la box (SFR ou concurrente).

Depuis le 1er juillet pour les pros et le 24 août pour les particuliers, le Femto-Cell est proposé gratuitement aux clients SFR. Autrefois, le boitier était proposée 199 euros puis 99 euros. SFR apportait là sa réponse à Xavier Niel qui avait annoncé en juin que Free proposerait des Femto-Cell gratuitement à ses abonnés.

Franck Esser SFR femtocell femto-cell

Depuis fin août donc, l’abonné réclame une Femto-Cell, le SAV lui transmet. L’opération se solde par un prélèvement de 48 euros, remboursé à la première connexion.

L’enjeu pour SFR est simple : avec un déploiement de la 3G et HSPA+ en macro, des hots spots Wifi et enfin le Femto-Cell à l'échelon du domicile, l’idée est d’offrir une connectivité large et même sans « couture » grâce à l’application autoconnect Wifi. Une solution qu’on retrouvera nativement dans iOS 5 et par application dédiée sur les autres smartphones. Derrière, c’est la promesse d’une meilleure réception réseau côté client. « Nous voulons donner la technologie la plus adaptée à nos clients » nous explique Franck Esser, numéro 1 de l'opérateur. 

SFR se défend déjà de vouloir moins investir sur la 3G grâce à ce dispositif : l’équipe technique assure qu’avec « un trafic qui fait +50% tous les ans, on est forcé de multiplier les supports pour les usages des clients. La 3G+ est le pilier et on investit beaucoup en capacité. Le Wifi et la FemTo c’est fait pour capturer les usages localisés. »

10 000 Femto-Cell distribuées, plusieurs centaines de milliers en 2012

Pour l'heure, le déploiement de ces briques Femto-Cell décolle, sagement. Trop ? SFR a pour l’heure distribué 10 000 Femto-Cell mais l'entreprise vise déjà la barrière des 100 000 unités d’ici la fin de l’année et même plusieurs centaines de milliers en 2012. Ce « plus » client a aussi un côté stratégique. Ces briques blanches participeront au mur derrière lequel SFR compte s’abriter quand Free arrivera sur le marché du mobile.

Une des armes anti-Free

Free proposerait-il une offre voix illimitée ? SFR nous indique qu’elle pourra techniquement proposer une offre similaire pour ses mobiles connectés via ces Femto-Cell. Les clients n’auraient ainsi pas à payer doublement leurs appels mobiles à domicile (forfait mobile+ADSL). La stratégie à suivre n'est pas encore calée ou du moins révélée. Une question demeure en attendant : pourquoi ne pas instaurer immédiatement cette gratuité en damant le pion au trublion du net ?