Microsoft redéfinit sa stratégie Live selon quatre axes

Simplification et cohérence ? C'est pas dommage... 30
Vincent Hermann
Lors de la conférence BUILD, Microsoft avait fait plusieurs longues démonstrations de Windows 8, dans sa build 8102. Or, même si cette version était livrée sur les prototypes de tablettes Samsung et fut mise à disposition du public, elle ne contenait pas tous les éléments qui avaient été montrés. Il manquait notamment l’ensemble des services Live. L’éditeur fait le point à ce sujet.


Synchronisation des PC et SkyDrive

La nouvelle stratégie des services Windows Live s’oriente sur quatre points. Le premier élément important est de permettre la synchronisation des PC entre eux. Un cas très classique par exemple est d’avoir une machine fixe et une autre portable. Si l’on souhaite que le portable soit configuré comme le fixe, le compte Live permettra de synchroniser des données telles que la personnalisation, le fond d’écran, les paramètres d’applications (si elles sont compatibles), les mots de passe, les réseaux sans-fil et ainsi de suite.

Le deuxième objectif est de rendre l’espace de stockage SkyDrive accessible directement depuis Windows 8 et Windows Phone. Il s’agit d’une cohérence car le produit existe maintenant depuis des années mais n’est actuellement relié à pratiquement rien. Avec la mise à jour Mango pour Windows Phone 7, l’espace est accessible depuis tous les services internes. Dans Windows 8, il sera également intégré, et les photos qui y seront stockées pourront par exemple être synchronisées automatiquement avec la Galerie.

Nouvelle suite d'applications

Le troisième but est logique : construire une nouvelle suite d’applications basées sur Metro. Il s’agit en fait de ce que Microsoft a montré durant la BUILD. Mail, Calendrier, Galerie et autres ont désormais tous un équivalent de style Metro App prévu pour Windows 8. On avait d’ailleurs pu noter des capacités intéressantes comme la connectivité Exchange dans le client Mail, première fois pour une application grand public chez l’éditeur. La question maintenant est cependant de savoir ce qui est prévu pour les autres versions de Windows.

La nouvelle suite sera tout de même l’occasion de lancer de nouveaux composants. Microsoft semble par exemple satisfait du hub Contacts de Windows Phone et va donc le placer dans le lot. Il s’agira d’un lieu unique ou entreposer les contacts avec, si l’éditeur reprend le modèle de Mango, toutes les informations à portée de main, y compris l’historique des communications. Facebook et LinkedIn seront également pris en charge pour compléter les fiches. La messagerie évoluera aussi pour prendre en charge la continuité des communications de Live Messenger, Facebook et des « autres réseaux IM connectés ». Microsoft se laisse une marge mais ne donne aucune précision. Skype ?

L'éditeur indique qu'une préversion de la suite devrait être disponible prochainement sous Windows 8.

Le SDK et l'exploitation de l'écosystème

Enfin, et c’est une nouveauté, Microsoft permettra aux développeurs tiers de s’interfacer avec les services et applications via le Live SDK. Il était en fait temps que l’éditeur se décide à donner une véritable dimension d’écosystème à ce produit, ce que font déjà Apple et Google avec leurs bouquets de services respectifs. Concrètement, une application de gestion des photos pourrait par exemple demander le compte Live de l’utilisateur, puis récupérer et classer les photos qui sont disponibles sur SkyDrive. D’autres pourraient également récupérer les contacts.

Le point important de cette stratégie est que pour la première, la firme aura l’occasion de sortir un bouquet cohérent de services que l’on retrouve partout avec les mêmes noms. Dans les années passées, on a pu se rendre de la trop grande pluralité de services et applications aux noms à rallonge. L’évolution est d’autant plus intéressante que Microsoft, Google et Apple vont très probablement se battre avec une énergie renouvelée sur ce terrain et que le consommateur devrait en être le gagnant. « devrait », si le respect de la vie privée n’est pas piétiné au passage.