Google va intégrer le bouton +1 au sein de ses publicités

Culture pub 27
Sébastien Gavois
Quelques heures seulement après avoir ouvert à tous les utilisateurs les portes de son réseau social, Google annonce l'arrivé du bouton +1 au sein de ses publicités, et ce dès le mois prochain.

Google +1 bouton publicité 

Pour rappel, Google dispose dans son escarcelle d'une régie de publicité qui regroupe de très nombreux annonceurs, et des millions de sites à travers plus de 40 pays dans le monde selon ses propres chiffres.

Le géant du web proposera donc prochainement l'ajout automatique d'un bouton +1 sur les publicités affichées via AdWords ou DoubleClick Rich Media, qu'elles soient présentes sur un ordinateur de bureau ou sur un mobile.

Dans le premier cas, il prendra place en bas de l'annonce sous forme d'un bandeau avec quelques icônes de vos amis ayant déjà attribué un +1. Il disparaitra progressivement avec un effet fondu, et il est possible de le fermer via une petite croix située sur la droite.

Dans le second cas, il remplacera le logo « G » actuel et disparaitra également au bout de quelques secondes.

Google +1 bouton publicité Google +1 bouton publicité

Notez que, dans les deux cas, votre recommandation ira à la page de destination de la publicité. Google précise également que les annonceurs n'auront pas accès à la liste détaillée des utilisateurs qui ont attribué une approbation.

Pour le géant du web, cette nouvelle fonctionnalité permettra de mieux définir la pertinence d'une annonce pour une personne. Pour autant, les +1 ne remplaceront pas les critères de ciblages actuels, mais ils viennent en complément.

Notez que, si vous le désirez, il est possible de désactiver cette nouveauté qui, lors de son lancement, sera activée par défaut. La marche à suivre est expliquée dans ce document qui fait également office de FAQ.

Google +1

N'oubliez pas enfin que vous pouvez aussi refuser à Google le droit d'utiliser vos +1, et les autres informations de votre profil, pour personnaliser le contenu et les annonces sur des sites tiers (à l'exception des services de Google, donc).