Windows 8 se dévoile : présentation générale du système

Metro à presque tous les étages 242
Vincent Hermann
La première présentation de Windows 8 à la presse s’est faite au sein d’une journée placée sous le signe de la non-divulgation. Les informations données étaient placées sous embargo jusqu’à aujourd’hui même, et ni photos ni vidéos n’étaient autorisées. Steven Sinofksy en personne, directeur de la division Windows, est venu introduire le sujet avant de laisser place à Julie Larson-Green, une autre responsable de Microsoft.

Celle-ci a indiqué que la planification de Windows 8 avait commencé en juin 2009 alors que la version 7 n’était pas encore disponible. Dès le départ, il s’agissait de réimaginer Windows, depuis le chipset jusqu’à l’expérience utilisateur. La réflexion était donc générale et comprenait l’intégralité de ce qui était fait dans le système, et comment cela était fait.

Trois grands domaines ont ainsi été isolés : les objectifs grand public, les objectifs professionnels (qui incluent les partenaires) et les technologies elles-mêmes, le système se trouvant à l’intersection des trois. Les form factors et les interactions utilisateurs créent de nouveaux scénarios et opportunités, les développeurs souhaitent une connectivité au sens large, des fonctions de partage et de multiples connexions entre les utilisateurs, et les services deviennent intrinsèques aux applications. Tout cela devait donc être pris en compte.

L’expérience utilisateur

Les premiers résultats concrets de cette réflexion ont été donnés par Jensen Harris, responsable de la Windows 8 Experience. Via une tablette, il a ainsi fait la démonstration des éléments que l’on connaissait déjà pour la plupart : arrivée sur un écran d’accueil rassemblant toutes les informations principales (heure, emails en attente, évènements du calendrier, etc.).

windows 8 win8 build 

On fait glisser cet écran et on passe à l’authentification. Ici, plusieurs méthodes sont offertes. On peut se passer de tout mécanisme de protection ou opter parmi trois méthodes : un mot de passe classique, un code PIN ou une protection par photo. Cette dernière est originale : on sélectionne une photo puis on effectue une série de trois mouvements tactiles sur cette photo. On peut par exemple sélectionner un portrait, toucher chaque œil puis tracer un trait entre les deux. Windows 8 exige alors que les mêmes gestes soient refaits pour authentifier l’utilisateur.

On arrive ensuite à l’écran principal et ses vignettes. Ces dernières remplacent les icônes mais ce modèle est désormais connu puisqu’il est directement hérité de Windows Phone 7. Les vignettes sont ici plus grandes et peuvent donc afficher de nombreuses informations. Elles peuvent être réduites à la moitié de leur taille voire supprimées.

windows 8 win8 build 

L’utilisation des vignettes est simple. On les parcourt d’un balayage d’un doigt comme sur Windows Phone 7 et il ne semble pas vraiment y avoir de limite dans leur nombre. Les vignettes peuvent être assemblées par groupes et la gestion de ces derniers passe par le Semantic Zoom. Lorqu’on le déclenche, la vue des vignettes se fait lointaine pour avoir une vue d’ensemble. On peut alors renommer les groupes et les déplacer, comme les vignettes elles-mêmes. Le déplacement peut se faire par glisser/déposer, mais il peut exploiter le multitouch : un doigt tient la vignette ou le groupe tandis qu’un autre balaye l’écran pour se déplacer rapidement.

La gestion des applications

Toucher une vignette lance une application plein écran dans le plus pur style Metro. Les animations sont particulièrement fluides et les applications se lancent sans aucun délai. Certains éléments des applications peuvent directement être extraits et placés sur l’écran général.

Le multitâche est présent et complet. On peut amener deux applications côte-à-côte dont l’une prendra place sous forme d’un dock à droite ou à gauche de l’écran. On peut alors se concentrer sur la principale tout en gardant un œil sur la seconde.

Le système dispose d’une barre d’outils contextuelle qui regroupe les Contracts, des fonctions telles que Partager, Paramètres, Recherche et ainsi de suite. Cette barre s’affiche via un "glisser" du doigt depuis le bord extérieur droit de la tablette vers l’intérieur. La fonction Partager par exemple permet d’envoyer du contenu via différents moyens classiques tels que l’email, mais également dans d’autres applications.

Dans Windows 8, les applications peuvent en effet communiquer entre elles. Au développeur d’annoncer la couleur en publiant une liste de capacités servant de référence. Un même message texte peut par exemple être envoyé par courrier, client Twitter ou sur Facebook via l’application Socialite. C’est ici que l’on trouvera également l’envoi d’un document à une imprimante, la bascule vers un rétro-projecteur, et ainsi de suite.

Internet Explorer 10

La préversion de Windows 8 est équipée d’Internet Explorer 10, dont le maniement global est très proche de la version 9 sur Windows Phone 7. La barre d’adresses est située en bas et s’appelle depuis un mouvement du bord extérieur bas vers le centre de l’écran. Cette manipulation fait apparaître également les onglets sous forme de vignettes.

windows 8 win8 build

Le moteur de rendu profite clairement de l’accélération graphique, mais cette possibilité n’est plus une nouveauté même s’il faut signaler la grande réactivité de l’ensemble, les opérations de zoom par exemple étant particulièrement rapides. L’écriture d’une adresse propose automatiquement une forme d’autocomplétion et affiche en haut, à la place des onglets, une sélection de vignettes basée sur l’historique notamment.

Enfin, un appui prolongé sur le signe « + » pour un nouvel onglet fait apparaître l’option InPrivate. Cette dernière est connue et permet de lancer le mode de navigation privée au sein duquel rien n’est enregistré.

Recherche

La recherche dans Windows 8 peut viser différents types d’informations. Il s’agit d’un Windows avant tout et la recherche classique par fichiers est donc possible, quand bien même l’interface Metro affiche les éléments de manière différente. Mais ce n’est pas tout.

windows 8 win8 build

De la même manière que les applications peuvent déclarer leurs capacités, elles exposent également leur contenu. De fait, la recherche peut s’effectuer directement dans ce contenu. Exemples : quelques mots dans une note ou dans un tweet.

Mode Desktop

Comme déjà vu dans une vidéo précédente, le bureau classique est encore présent et est intégré dans l’interface tactile de Windows 8 comme une application classique. Son lancement affiche toutefois un bureau tel que l’on s’y attend, les applications standard y prenant toutes place.

windows 8 win8 build

La démonstration d’un Photoshop CS5 64 bits a ensuite montré qu’une telle application pouvait être lancée. En fait, tout l’écosystème applicatif fonctionnant sous Windows 7 est censé fonctionner en l’état sur 8, Microsoft ponctuant cette déclaration d’un « en mieux » que l’on attend de voir démontré.

Reconnaissance d’écriture

L’une des dernières possibilités ayant fait l’objet d’une démonstration est la reconnaissance de l’écriture. L’utilisation d’un stylet fonctionne étonnamment bien pour un écran capacitif que l’on sait pourtant tourné vers l’utilisation tactile. Lors de l’écriture par le stylet, le tracé de ligne est réactif mais le système procède par la suite à un lissage de la courbe.

L’écriture manuscrite est ensuite traduite en caractères.

La présentation initiale de Windows 8 se termine sur la démonstration d’une tablette estampillée NVIDIA dont on ne sait rien si ce n’est qu’elle permet de voir le système fonctionner (à l’identique) sur l’architecture ARM.