Samsung s'intéresserait de près au système MeeGo

Et demain à Moulinex ? 65
Vincent Hermann
Beaucoup de rumeurs actuellement sur divers sujets, mais Samsung gagne la palme avec notamment celles sur le rachat de la division PC du constructeur HP puis de la récupération de webOS, chez la même société. Dans un cas comme dans l’autre, Samsung a formellement démenti de telles acquisitions. Il est donc temps de se tourner vers un autre bruit de couloir : MeeGo.

Nokia N9 smarphone MeeGo

Le fait que Samsung puisse s’intéresser à MeeGo est plausible et fait suite à d’autres rumeurs connectées sur le possible désengagement d’Intel du projet. Rappelons que MeeGo est un système d’exploitation pouvant aussi bien être adapté aux ordinateurs portables qu’aux smartphones en passant par les tablettes. Il résulte de la fusion de deux projets, Maemo et Moblin, dont Nokia et Intel étaient respectivement les supporters. Or, Nokia a déjà abandonné le système pour se tourner entièrement vers Windows Phone 7.

Deux sites, MeeGo Experts et NetbookNews, indiquent avoir actuellement de nombreuses sources pointant vers un potentiel partenariat avec Intel pour travailler sur une plateforme open source. Or, non seulement Intel a démenti vouloir arrêter de travailler sur MeeGo, mais ce dernier est actuellement le seul candidat à une telle « plateforme open-source ». À moins qu’il ne s’agisse encore d’un nouveau projet ?

La problématique du nombre de systèmes d’exploitation actifs chez Samsung reste à l’ordre du jour. Le constructeur lance régulièrement des produits sous Android, Windows Phone 7 et Bada, et un quatrième système ajouterait autant de support commercial et technique, d’équipes de conception, de suivi des mises à jour et ainsi de suite.

D’un autre côté, une question mérite d’être posée : et si Samsung en avait assez d’Android ? Le système connaît un grand succès et les derniers chiffres communiqués par Google parlaient de 550 000 activations par jour. Pourtant, Samsung n’avait sûrement pas imaginé devoir faire face à la bataille légale engagée actuellement avec Apple ou l’ensemble des polémiques portant sur les brevets. Le constructeur pourrait être en pleine recherche d’un éventuel remplaçant.