OS de bureau : le marché n'évolue quasiment pas

Mais un poil quand même cet été 156
Nil Sanyas
Si le marché des OS mobiles a évolué à une vitesse incroyable ces cinq dernières années, celui des ordinateurs de bureau ne peut en dire de même. Les statistiques de Netmarketshare sur les deux dernières années des principaux OS montrent en tout cas toute l’étendue de cet immobilisme.

OS bureau septembre 2009 aout 2011

La domination de Windows est ici flagrante. Avec 92,90 % en août 2011, contre 6,03 % pour Mac OS et 1,07 % pour les différentes suites Linux, il n’y a pas de débat. Mais quid de l’évolution de ces trois familles de systèmes ?

Entre septembre 2009 et août 2011, soit deux années complètes, Windows est passé de 93,85 % à 92,90 %. La famille Windows n’a cependant pas reculé petit à petit comme on pourrait le croire.

OS bureau septembre 2009 aout 2011

On remarque ainsi qu’en octobre 2010, sa part de marché (PDM) était même de 93,95 %. La baisse constante de PDM n’a débuté qu’en mai 2011, avec 93,43 %, contre 93,32 % en juin, 93,07 % en juillet et donc 92,90 % en août.

Il sera intéressant de vérifier si cette évolution se confirmera d’ici la fin de l’année, ou s’il ne s’agit que d’un recul passager. Néanmoins, c’est la première fois depuis deux ans que Windows passe sous la barre des 93 %. Cela reste plus symbolique qu’autre chose, mais c’est tout de même à noter.

OS bureau septembre 2009 aout 2011

Du côté de Mac OS, l’évolution est similaire à Windows. Entre septembre 2009 et novembre 2010, l’OS n’a ainsi que peu évolué, passant de 5,18 % à 5,20 %, avec un pic à 5,44 % en mars 2010.

Néanmoins, l’année 2011 montre clairement une évolution positive pour le système d’Apple. Et depuis le mois de mai, sa progression est nette, passant de 5,60 % de PDM à 5,67 % en juin, 5,96 % en juillet et 6,03 % en août.

Là encore, passer la barre de 6 % est une première, même si cela reste symbolique. En pourcentage, la croissance de Mac OS est par contre importante. Passer de 5,18 à 6,03 % représente en effet une hausse de 16,4 %.

Et sur les 4 derniers mois, cette croissance est même de 7,67 %. Si Apple tenait un tel rythme, ce qui est peu probable, mais imaginons, Mac OS occuperait plus de 7,5 % de PDM l’an prochain, et plus de 10 % de PDM fin 2013. Mais cela reste plus théorique qu’autre chose.

OS bureau septembre 2009 aout 2011

Enfin, au sujet de Linux, la stabilité est ce qui le caractérise le mieux. De 0,96 % de PDM en septembre 2009, il compte donc 1,07 % le mois dernier. S’agit-il, comme pour Mac OS, de son meilleur résultat ? Non. En 2010, Linux a affiché des pourcentages légèrement supérieurs : avril (1,08), mai (1,15) et juin (1,10).

Cette hausse de 0,1 point entre juillet et août 2011 reste néanmoins importante. Il s’agit d’ailleurs de la plus forte évolution en deux ans, derrière la baisse de juin-juillet 2010 (-0,14 point). Entre mai et août 2010, la chute de Linux (-0,28 pt) a d’ailleurs mis à mal sa belle progression du printemps de la même année.

Là encore, cette belle hausse du mois d’août doit être confirmée. Rendez-vous le mois prochain pour en avoir le cœur net.