France : iOS écrase toujours ses concurrents, Android progresse

Et Windows Phone 7 rattrape Android ! ... Non c'est une blague. 58
Nil Sanyas
Dans son bilan mensuel des tops sites visités en France en août 2011, Médiamétrie-eStat s’est ce mois-ci intéressé aux OS mobiles. Sans surprise, iOS, grâce à ses présences dans les iPhone, iPod Touch et iPad, domine largement les débats. Mais Android commence à prendre petit à petit de l’importance.

OS mobiles france aout 2011

Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas photo. L’OS mobile d’Apple a occupé 69,1 % des surfs mobiles sur tous les clients du classement CybereStat. C’est un peu moins qu’en avril 2011, avec une perte d’1,6 point sur la période, mais la domination n’en reste pas moins nette.

Google Android, de son côté, continue sa montée en puissance. De 18,6 % en avril dernier, l’OS open-source est passé à 22,5 % de part de marché, soit tout de même une hausse de 3,9 points. Cela représente ainsi une progression mensuelle moyenne d’un point. Les 25 % sont donc en ligne de mire.

En toute logique, outre iOS, les concurrents ont forcément souffert de la montée en puissance d’Android. BlackBerry OS a ainsi perdu 0,5 point entre avril et juin, passant de 4,5 à 4 %. Même tendance pour les autres : Symbian et Windows Mobile/WP7 ont ainsi reculé de 0,9 et 0,3 pt respectivement.

Le resserrement du marché est ici évident. La tendance tend vers un marché à deux acteurs principaux, les autres se contentant des miettes. On remarque d’ailleurs que la catégorie « Autres », qui exclue donc iOS, Android, BlackBerry OS, Symbian et Windows Mobile/WP7, se rapproche inexorablement de la quasi-nullité.

« Entre les mois d’avril et août 2011, les visites des sites internet du périmètre CybereStat via smartphones, tablettes, et iPod Touch ont augmenté de 45 % » note Médiamétrie.

Top 57 sites France aout 2011

Enfin, voici le top 57 de CybereStat pour août 2011. Rappelons que ce classement n’intègre que les sites partenaires. Certains, parfois très connus et visités, manquent donc à l’appel. Ce classement permet néanmoins de se faire une idée sur les tendances et les rapports de force entre certains sites.