Et si on bloquait 400 sites de vente de tabac ?

Bloquer tue 179
Marc Rees

"Il n'est pas envisagé d'ouvrir ce secteur à la vente à distance", voila ce qu'affirmait le ministre du Budget, en octobre 2009. Éric Woerth poursuivait : "La vente au détail du tabac relève exclusivement du réseau des 29 000 buralistes installés sur l’ensemble du territoire national, sous le contrôle de la direction générale des douanes et droits indirects".

vente tabac cigarette en ligne


Il reste qu'il est toujours très simple de trouver des offres proposant par exemple 6 cartouches de cigarettes pour un peu plus d'une centaine d'euros.

Fort de ce marché exclusif, les buralistes supportent cependant mal cette concurrence du net provenant de sites non autorisés à commercialiser en France. Périodiquement, des parlementaires questionnent le ministère de l'Intérieur pour lui demander quelles seront les mesures pour stopper cette hémorragie. Dernier en date, le député Denis Jacquat.

Le député UMP de Moselle se fait l'écho des préoccupations les buralistes de son département : "La chambre professionnelle des buralistes de Moselle rappelle que les achats sur internet, officiellement interdits, sont en train d'exploser et demande que des mesures soient prises afin de bloquer directement l'accès à ces 400 sites frauduleux proposant de la vente de tabac illégale". Une idée que soumet le parlementaire au ministre de l'Intérieur.

En juillet dernier, le secrétariat d'Etat à la santé répondait que « des travaux ont été engagés afin de déterminer le plus précisément possible le marché parallèle en valeur et en volume (achats transfrontaliers, contrebande et contrefaçon) ». Des travaux dont les fruits permettront de justifier telle ou telle mesures.

Denis Jacquat, un autre député UMP de Moselle, a cependant sa petite idée, émise dans une question posée ce 30 août : "La chambre professionnelle des buralistes de Moselle rappelle que le marché parallèle du tabac (achats hors frontières, achats de contrebandes, achats sur internet) représenterait 20 % de la consommation actuelle de tabac en France".

tabac lutte site importation


En octobre 2009, le président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon réclamait déjà « l'obligation pour les fournisseurs d'accès de déconnecter les sites contrevenants, accompagnée d'une exigence officielle auprès des banques de blocage des flux financiers correspondants ». Avec un argument-choc : « un coup de clic et trois jours après, c'est trois cartouches qui arrivent dans votre boîte aux lettres et une grande claque pour les buralistes. »