« J'aime » : Facebook propose aussi une extension Chrome

Et na, d'abord ! 9
Suite à l'annonce, il y a quelques jours de la mise en ligne d'une extension Chrome destinée au bouton +1 de Google, on a vu revenir sur le devant de la scène une autre extension du genre, mais proposée par... Facebook.

Facebook logoCelle-ci existe depuis le mois de juillet si l'on en croit les commentaires, mais elle vient d'être mise à jour, sans que le réseau social ne précise les changements apportés.

Tout comme pour celle de Google, elle permet tout d'abord d'afficher le nombre de « J'aime » de n'importe quelle page que vous visitez. Cela fonctionnera, que vous soyez ou non connecté sur Facebook.

D'un simple clic, elle affichera un petit pop-up contenant un bouton « J'aime ». Une fois celui-ci cliqué, il vous sera possible de rajouter un petit message personnalisé, ce que ne propose pas encore le concurrent de Mountain View.

Facebook Chrome Extension 

Les fonctions de partage et de recommandation sont aussi disponibles, mais via le menu contextuel. Il faudra ainsi effectuer un clic droit sur une page pour accéder à ces possibilités supplémentaires.

Facebook Chrome Extension 

Côté vie privée, Facebook fait aussi mieux que Google puisque dans les options de l'extension, deux possibilités sont offertes : 
  • Ne pas activer l'extension sur des domaines HTTPS
  • Ne pas activer l'extension sur une liste de domaines définis
Ainsi, si vous voulez éviter qu'un appel à Facebook soit effectué depuis certaines pages auxquelles vous accédez (Youp....com ?), cela est parfaitement possible.

Facebook indique aussi que « nous pourrons accéder à certaines informations techniques telles que l'URL de la page sur laquelle vous vous trouvez, votre adresse IP, et la date / heure de votre visite. Toutes les informations collectées avant que vous vous connectiez à Facebook sont anonymes ou agrégées, et ne permettrons pas de vous identifier ».

Le mieux à faire, si vous ne voulez pas que ces services puissent connaître votre parcours en ligne est donc de ne pas utiliser de telles extensions.