Éric Besson organise une table ronde autour de l'IPv6

Et Lionel Tardy voulait être invité 67
Nil Sanyas
World IPv6 Day ISOCLe passage à l’IPv6 devient aujourd’hui plus vital que jamais, nous ne cessons de le répéter depuis des années désormais. En juin dernier, en plein IPv6 Jump Day, Éric Besson avait déjà annoncé que ce passage était une priorité. Une table ronde réunissant certains acteurs de l’internet français a ainsi lieu aujourd’hui à Bercy afin d’avancer sur le sujet.

Selon le ministre, cette réunion a deux objectifs. Tout d’abord, « partager nos analyses du niveau de compatibilité IPv6 au sein des réseaux et des services nationaux » et enfin « déterminer les modalités les plus efficaces pour réaliser la migration des infrastructures IPv4 dans les meilleurs délais, et pour favoriser l’accessibilité et la sensibilité à IPv6 de nos entreprises, notamment nos PME ».

Estimant la pénurie des adresses IPv4 pour la fin de l’année en Asie et d’ici mi-2012 en Europe, ceci grâce à 66 millions d’adresses toujours libres, Besson juge que les derniers efforts faits en France ne sont pas suffisants. « Aujourd’hui, le trafic IPv6 est estimé à environ 15% du trafic total en France. Il est estimé à 1% dans le monde. »

L’État doit d'abord montrer l'exemple

Le passage à l’IPv6 est donc un impératif à ses yeux. Pour cela, comme il l’avait promis, l’État montrera l’exemple. « Avec la Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication de l’État (DISIC), qui est la DSI de l’État, nous avons ainsi décidé que le futur réseau interministériel de l’État sera un réseau haut débit IPv6. Ce réseau assure l’interconnexion de l’ensemble des administrations, mais il concerne également les réseaux internes des administrations. Grâce à ce choix, c’est donc la totalité des réseaux de l’État qui seront compatibles IPv6 d’ici quelques années. »

Besson rappelle enfin que la compatibilité des matériels et des services avec le protocole IPv6 sera systématiquement prise en compte dans les commandes publiques.

Tardy Besson

Besson est à la ramasse selon Lionel Tardy

Sur le Facebook d’Éric Besson, Lionel Tardy commente d’ailleurs son discours en précisant qu’il aurait lui aussi aimé être invité. Non pas en tant que député de la majorité, mais plutôt en tant que spécialiste du secteur.

Rappelons en effet que Lionel Tardy est le fondateur et le chef d’entreprise de LTI, Lionel Tardy Informatique. Une société basée près d’Annecy et spécialisée en conseils et services informatiques. Cela explique pourquoi ce député rate rarement les débats à l’assemblée ayant un rapport de près ou de loin à l’informatique.

Tardy Besson

Sur Twitter, le député trouve en tout cas que « Besson est à la ramasse ». Sur quoi précisément ? Il n’a pas encore répondu à cette question.