Bac 2012: Chatel veut un détecteur de fuite et de rumeur sur le net

On se souvient de la fuite du sujet de mathématique du bac S qui avait conduit à la "désactivation" d'une partie de l'épreuve. Luc Chatel a dévoilé dans le JDD ses principales mesures anti fraudes afin de sécuriser un peu mieux le bac pour l'épreuve 2012.

Au menu, charte de déontologie signée par le personnel qui a accès aux sujets, sécurisation accrue des locaux d'examen, etc. Le ministre vise "une tolérance zéro à l'encontre des tricheurs". Mais Chatel a également une autre idée dans sa trousse à outils : "Je vais mettre en place un système de veille sur Internet pour détecter les fuites et les rumeurs" indique-t-il. Et en cas de fuite avérée ? "Il [faudra] systématiser le dépôt des plaintes. De même, les rumeurs persistantes seront sanctionnées, si elles sont délibérées". Le ministre n'explique cependant pas comment sera fait le tri entre les rumeurs persistantes "délibérées" et celles qui ne le sont pas.

La méthodologie rappelle toutefois celle mise en place avec la nomination par l'Élysée de Nicolas Princen. Celui-ci s'est vu confier dès mars 2008 le soin « de traquer les fausses rumeurs et de déjouer toute désinformation à l'encontre du Président », rapportaient déjà à l'époque nos confrères.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !