Compte Microsoft : petit guide pratique des services

Sécurité et futur

compte microsoft sécurité

Sécurité : le choix du mot de passe est primordial

Parler du compte Microsoft se finit de la même manière que lorsque l’on aborde les cas des comptes Google ou Apple. Un identifiant unique, protégé par un mot de passe et lié à de très nombreux services, présente un risque. Quelques précautions s’imposent donc.

 

Le danger inhérent au compte Microsoft tient en fait à son « pouvoir ». Le même identifiant vous permet d’ouvrir une session sur Windows 8, de synchroniser des fichiers personnels, d’acheter des applications sur ordinateur, tablette ou smartphone, de s’abonner à une offre musicale et ainsi de suite. Le compte est une clé permettant d’avoir toujours sous la main de nombreuses possibilités. Mais attention : tout ceci peut avoir un prix.

 

Le choix du mot de passe a désormais une importance bien plus cruciale qu’avant l’apparition du cloud. Les nombreuses possibilités de ce dernier et l’aspect pratique de sa centralisation viennent de pair avec une autre réalité : si votre mot de passe est trop faible et qu’il est trouvé par un utilisateur malintentionné, il ouvrira l’accès à toutes vos données personnelles, sans parler des achats qui pourront être réalisés en votre nom.

 

Protéger le mot de passe est donc essentiel, et voici à ce sujet des conseils pratiques. Le plus important est de ne jamais choisir pour base une information évidente : prénom, nom, date d’anniversaire, ville, nom des enfants et plus globalement les mots du dictionnaire. Il n’est pas nécessaire de chercher une suite aléatoire de caractères complexe dont vous ne vous souviendrez pas. Idéalement, pensez à une suite de mots qui vont allonger la taille de la séquence des lettres et donc réduire les chances d’être trouvée. Une fois la séquence choisie, faites en sorte, si possible, que votre mot de passe final contienne l’ensemble de ces quatre éléments :

  • Des minuscules
  • Des majuscules
  • Des caractères spéciaux : lettres accentuées, ponctuation, …
  • Des chiffres

Il faut bien comprendre qu’aucun mot de passe n'est jamais une protection inviolable. Évitez donc de le taper devant d’autres personnes, et assurez-vous d’avoir une protection antivirus efficace pour empêcher des malwares de le récupérer à votre insu.

 

Sachez en outre qu’en cas de perte de votre mot de passe, Microsoft offre plusieurs méthodes pour le récupérer. En plus des habituelles méthodes de remise à zéro, il est ainsi possible de se rendre dans les paramètres du compte (par exemple depuis Outlook.com) pour y faire figurer le numéro de téléphone. Il pourra servir à la réinitialisation du compte, et surtout à demander des mots de passe à usage unique pour se connecter aux services depuis un navigateur dans des lieux publics (tels que les cybercafés) ou les ordinateurs d’amis.

 

Enfin, Microsoft propose une solution de double-authentification. Elle fonctionne essentiellement pour les services en ligne et permet, à l'instar de ce que propose de Google, de sérieusement augmenter la défense général des données personnelles.

Conclusion

Le compte Microsoft est une nouvelle fois à comparer à ce qui se fait chez Google ou encore chez Apple. Si en tant qu’utilisateur vous décidez de vous diriger vers le cloud, vous bénéficierez de ses nombreuses facilités, à commencer par une centralisation des informations, telles que vos documents personnels ou encore vos contacts.

 

Le compte est amené à jouer un rôle prépondérant dans les années qui viennent, notamment parce qu’il devient évident que la plupart des produits lui seront liés. Qu’il s’agisse de services ou d’applications, un nombre croissant de nouvelles versions l’utiliseront pour y stocker des données et des paramètres. Aussi, son utilisation devrait se faire sur la base d’une réflexion.

 

Cette dernière est finalement la même pour l’ensemble des services se proposant d’héberger vos données. La problématique est la suivante : êtes-vous prêt à protéger suffisamment votre compte pour en exploiter toutes les possibilités ? Ces infrastructures ont beaucoup à offrir pour faciliter la vie des utilisateurs, mais chacun devra se poser la question de leur utilité à un niveau personnel avant de basculer dans le « nuage ».

Xbox Music : la musique sur abonnement

Xbox Music est un service fonctionnant sur le modèle de Deezer, Spotify ou encore Rdio. L’objectif est d’amener l’utilisateur à payer l’abonnement de 10 euros par mois afin d’offrir un accès illimité à l’ensemble des titres qui composent la collection (une trentaine de millions de morceaux à l’heure actuelle).

 

xbox music

Un bon exemple de la manière dont Microsoft envisage son futur 

Le service Xbox Music se veut l’effort unifié de Microsoft pour distribuer de la musique, sous la forme d’une boutique classique, agrémentée d’une formule de streaming. L’utilisateur y accède avec son compte Microsoft et peut installer des applications pour trois plateformes actuellement : Windows 8, Windows Phone 8 et la Xbox. Si l’offre est limitée actuellement aux seules plateformes Microsoft, des applications sont en préparation pour iOS et Android. Une version web est également en travaux.

 

S’il existe d’autres services lancés par Microsoft, Xbox Music illustre parfaitement le type d’avenir que la firme imagine pour ses utilisateurs. Il faut imaginer un nuage composé de services, chaque système d’exploitation n’étant plus qu’une simple porte vers ceux qui intéressent l’utilisateur. Les actions, les documents, les paramètres, les choix, les coups de cœur et ainsi de suite sont gérés à distance, et l’application n’est alors plus qu’un reflet de ce qui existe à distance.

 

xbox music xbox music

 

Xbox Music affronte en fait sur un même terrain les boutiques classiques et les offres de streaming. Depuis l’interface, l’utilisateur peut tout à fait réaliser des achats directs de morceaux et d’albums, à la manière d’iTunes. Mais il pourra également écouter de musique gratuitement. Dès lors qu’il a renseigné son compte Microsoft, il démarre une période de six mois durant laquelle il pourra sans limite écouter les titres du catalogue. Cependant, les publicités seront de la partie. En outre, après six mois, le nombre d’heures d’écoute deviendra limité. Enfin, cet accès gratuit n’est réservé qu’à la version Windows 8/RT de l’application.

 

xbox music xbox music

La synchronisation de la partie 

Dans les options de l’application, l’utilisateur peut influer sur plusieurs choix assez importants. Les achats réalisés sont notamment synchronisés automatiquement dans le cloud. Ainsi, les autres appareils y accèdent également. Cependant, l’utilisateur peut aussi ajouter sa propre musique. Dans ce cas, une autre option permet, à la manière d’iTunes Match, de chercher des correspondances dans la boutique. Si elles sont trouvées, les autres appareils liront les titres directement depuis la boutique en bonne qualité.

 

xbox music xbox music

 

Maintenant, si Xbox Music est une bonne base et un très bon exemple de ce vers quoi tend Microsoft, il n’est pas exempt de défauts. Le nombre de plateformes limitées auxquelles le service s’adresse est un désavantage face à Deezer, Spotify ou encore Rdio. Rien sur iOS ou Android, rien sous OS X, pas de version web : des manques qu’il faudra corriger. En outre, la version Windows Phone 8 n’a pas la richesse fonctionne de son équivalent Windows 8 ou même Xbox. Enfin, l’ergonomie est particulière et demandera une période d’adaptation pour en apprécier la navigation très libre car n’obéissant pas aux structures habituelles des interfaces fenêtrées.

 

xbox musicxbox musicxbox musicxbox music

 

Les prochains mois devraient voir l’apparition de nouvelles applications et fonctionnalités. Il sera alors intéressant de faire le point et de comparer ce que vaut Xbox Music face à la concurrence. Les avantages liés à l’utilisation du compte Microsoft, eux, restent valables quoi qu’il en soit… tant que l’on reste sur les plateformes de l’éditeur.

Windows Phone : presque obligatoire

Si vous avez un compte Microsoft, vous avez l’assurance d’en exploiter tous les tenants et aboutissants avec un Windows Phone. On parle évidemment de deux produits maison et donc conçus pour fonctionner ensemble. D’ailleurs, l’utilisateur devrait peu à peu comprendre à travers ce dossier à quel point le compte Microsoft agit comme un ciment à travers les produits de la firme.

Sans compte Microsoft, un téléphone basique 

Pour être tout à fait exact, on ne devrait pas dire que le compte Microsoft est exploitable sous Windows Phone car il est en fait obligatoire. Si l’on peut s’en passer pour téléphoner, recevoir et émettre des SMS/MMS ou encore consulter ses emails, il est incontournable dès que vous souhaiterez étendre les capacités du smartphone via des applications ou procéder à la synchronisation de certaines informations.

 

Si vous avez plusieurs comptes Microsoft, nous nous mettons en garde : Windows Phone intègre le premier compte que vous lui donnerez de manière permanente. La seule façon d’en changer sera de procéder à un effacement et donc un retour aux paramètres d’usine. Si vous n’avez pas entré de compte lors de la configuration initiale du téléphone, vous pouvez le faire en vous rendant dans les paramètres, puis dans les comptes email. Il faudra alors choisir « compte Microsoft » :

 

compte microsoft

De nombreux éléments sauvegardés à distance

Une fois l’adresse acceptée dans Windows Phone 8, sa fonction première sera d’assurer l’enregistrement de certaines informations, comme sous Windows 8. Par défaut, les éléments suivants sont pris en charge :

  • Liste des applications installées
  • Historique des appels
  • Couleur du thème
  • Comptes email et de réseaux sociaux configurés sur l'appareil
  • Favoris d'Internet Explorer
  • Paramètres du smartphone

Il s’agit d’une liste de base à laquelle l’utilisateur peut ajouter d’autres éléments. C’est le cas des SMS et MMS, actifs par défaut, bien que leurs réglages dépendent d’une section spécifique.

 

compte microsoftcompte microsoftcompte microsoftcompte microsoft

 

C’est le cas également des photos et vidéos. Sous Windows Phone 8, les photos sont par défaut envoyées vers SkyDrive en bonne qualité. L’utilisateur peut choisir d’envoyer les clichés originaux, mais le système attendra alors d’être connecté à un réseau Wi-Fi pour envoyer les images. Idem pour les vidéos : la connexion Wi-Fi sera obligatoire, quel que soit le degré de qualité choisi.

 

L’intérêt de cette sauvegarde est le même que pour un iPhone équipé d’un compte iCloud ou d’un smartphone Android équipé d’un compte Google : en cas de perte, de vol, de panne ou de remplacement de l’appareil, l’utilisateur retrouve son environnement, ses applications, et une bonne partie de ses données.

Store : point de salut sans compte 

Et puisque l’on parle d’applications, le compte Microsoft est obligatoire dès qu’il s’agit d’en installer : le Store refusera toute utilisation sans sa présence. Dès lors qu’il est configuré, la boutique d’applications devient disponible et l’utilisateur peut procéder à des téléchargements et/ou des achats. Qu’il s’agisse d’applications gratuites ou payantes, chaque validation est enregistrée. Évidemment, toute application payée une fois n’est plus à racheter :

 

compte microsoftcompte microsoftcompte microsoft

 

Enfin, puisque vous êtes sur une plateforme Microsoft, vous avez accès aux services qui se servent du même compte. Vous pourrez par exemple installer le client SkyDrive qui permettra la consultation des données enregistrées, l’application Xbox Music que nous verrons dans le chapitre suivant, ou encore Skype. Ce dernier permet d’accéder à la fois à ses propres contacts ainsi qu’à ceux de Messenger. Dans le cas de Windows Phone cependant, cette gestion n’est pas obligatoire car le système permet nativement de communiquer via Messenger avec les contacts, à la condition que leurs fiches soient dûment complétées.  

Windows 8 : pour synchroniser les informations

La synchronisation des réglages est un aspect du « cloud » qui entre peu à peu dans les habitudes. Des produits tels que Chrome de Google ou iOS chez Apple ont largement participé à l’évolution des habitudes, et nous n’en sommes qu’au début de cette modification profonde du rapport à l’informatique.

Des paramètres centralisés 

De quoi s’agit-il exactement ? Tout simplement de déporter sur des serveurs distants tout ou partie des réglages d’un logiciel ou d’un système. Les avantages sont les mêmes que pour SkyDrive : plusieurs machines ont les mêmes réglages, partagent les mêmes fichiers et rien n’est perdu en cas de problème irréparable. Dans le cas de Chrome par exemple, il suffit de rappeler son compte Google pour retrouver ses favoris, ses identifiants, ses extensions, applications web et ainsi de suite. iOS va plus loin puisqu’il garde en mémoire les applications installées, les SMS/MMS, les photos ou encore les comptes emails.

 

Dans Windows 8, le compte Microsoft procède de la même manière. Cependant, avant de pouvoir en profiter, il faut lier le compte utilisateur local au compte Microsoft proprement dit. Cela se passe dans les Paramètres du système :

 

compte microsoft

 

Une fois le compte lié, l’utilisateur se rend dans la section «  Synchroniser vos paramètres » :

 

compte microsoft

 

Plusieurs précisions sont nécessaires. Le premier réglage est général : si l’utilisateur le coupe, il désactive l’intégralité de la synchronisation des paramètres. Le reste des interrupteurs concerne des points plus particuliers. Par exemple, les deux premiers touchent exclusivement à la personnalisation, l’un pour la zone Modern UI de Windows, l’autre pour le Bureau. Ces options permettent de garder en mémoire tout ce qui touche au fond d'écran,aux couleurs, au papier peint du Bureau, etc.

 

De nombreux réglages sont enregistrés de cette manière. C’est le cas par exemple des modifications apportées à l’Explorateur, notamment les fonctions rapides ajoutées à la barre de titre (clic droit sur une fonction dans un ruban pour l’y ajouter). C’est également le cas d’une partie des applications Modern UI ou mêmes classiques. Par exemple, Office 2013 s’en sert pour retenir où l’utilisateur s’est arrêté de lire un document, pour qu’il puisse le reprendre à cet endroit depuis une autre machine.

Mots de passe et clés Wi-Fi : une vérification supplémentaire 

Internet Explorer 10 (et prochainement 11) peut lui aussi en profiter. Tout ce qui touche à l’historique, aux paramètres internes ou encore aux favoris est sauvegardé. Cependant, qu’il s’agisse d’Internet ou de Windows, la gestion des mots de passe se heurtera à une confirmation supplémentaire. La procédure se nomme « Approuver ce PC » et Microsoft demandera sur une page web spécifique de bien confirmer que la machine utilisée est digne de confiance. Une fois l’acceptation réalisée, le compte sauvegardera les mots de passe. Notez que cette approbation entrainera un dernier bonus : l’enregistrement systématique de toutes les clés Wi-Fi qui auront été entrées sur la machine.

 

Les derniers réglages correspondent à l’utilisation sur une tablette équipée d’une puce 3G. Par défaut, les paramètres continueront à être synchronisés, la plupart ne représentant pas un grand flot de données. Par contre, le système peut détecter un cas d’itinérance, ce qui désactive la synchronisation.

Dans le futur Windows 8.1

Bien qu’il ne s’agisse pas du propos réel de ce dossier, nous aborderons quand même l’avenir avec la prochaine mise à jour majeure pour Windows 8, estampillée simplement « 8.1 » ou encore « Blue » par abus de langage.

 

Nous faisons cet écart car le chapitre de la synchronisation des données s’étoffera de manière significative. Ainsi, l’utilisateur pourra enregistrer la configuration complète de son Start Screen. Cela signifie autant l’emplacement des vignettes que leur format (taille), en passant surtout par l’installation des applications. Traduction : en cas de rappel d’un compte sur une autre machine, l’utilisateur retrouvera exactement son Start Screen tel qu’il était lors de sa dernière session.

 

windows blue

 

Cette synchronisation des applications s’étendra également dans d’autres directions. Par exemple, supprimer une application sur une machine pourra se répercuter sur toutes les autres. Les paramètres interne, comme les options ou encore les achats in-app, seront également synchronisés.

SkyDrive : le stockage en ligne des fichiers

Si vous avez un compte Microsoft, vous pouvez vous servir de SkyDrive. Il s’agit tout simplement d’un service de stockage à distance des fichiers. On peut y accéder par un site web ou par la multitude d’applications qui permettent d’en gérer le contenu, que ce soit sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette.

 

Si votre compte est récent, vous disposez de 7 Go à titre gratuit. Si votre compte est plus ancien, vous possédez certainement 20 Go. Si vous êtes sous Windows ou OS X, le plus simple est d’installer le client. Une fois cette étape terminée, un dossier SkyDrive apparaît dans l’Explorateur ou le Finder. Le principe est alors simple : tout ce que vous déposerez dans ce dossier sera synchronisé avec les serveurs de Microsoft. Cela signifie que toute autre machine qui accède au même compte disposera des mêmes fichiers. Très utile quand on possède plusieurs ordinateurs, sans parler d’un autre avantage de poids : en cas de crash d’une machine, les données restent à l’abri sur les serveurs.

 

skydrive

 

SkyDrive, à l’instar de Dropbox ou de Google Drive, taillé pour la mobilité. Idéalement, vous ouvrez et modifiez vos documents depuis le dossier spécial. Le bénéfice en sera que vous aurez toujours sous la main la version la plus récente du document.

 

skydrive 

 

Comme le montre la capture ci-dessus, on peut se connecter sur le site www.skydrive.com et consulter en ligne son contenu. Les données peuvent être récupérées et triées directement depuis l’interface. Si vous avez Office 2013, la suite bureautique enregistre par défaut les documents dans SkyDrive. Depuis le site, vous pourrez donc rouvrir ces documents et les modifier au sein des Office Web Apps. Évidemment, service gratuit oblige, les fonctionnalités seront nettement moins nombreuses.

 

 skydrive

 

Dès lors que vous avez des données présentes dans SkyDrive, de nombreuses plateformes vous permettent d’y accéder. Il faut pour cela installer l’application dédiée. C’est le cas notamment pour Windows 8 :

 

skydrive 

 

C’est également le cas sur iOS, avec des versions adaptées pour iPhone et iPad :

 

skydrive skydrive

 

Le client existe bien entendu sur Windows Phone :

 

skydrive

 

Sans oublier Android :

 

skydriveskydriveskydrive

 

Comme nous allons le voir, la synchronisation des données est un aspect important du compte Microsoft. Car ce qui est possible avec les fichiers l’est tout autant avec les réglages.

Outlook.com : pour les emails, contacts et agendas

Le compte Microsoft était auparavant le compte Live. Pour en créer un, le plus simple est donc de se rendre sur le site Outlook.com, qui est simplement le nouveau nom de Hotmail. D’ailleurs, si vous utilisez l’ancienne adresse de ce dernier, vous atterrirez sur Outlook.com et sa nouvelle interface.

 

outlook.com

Ouvrir un compte Microsoft  

La création d’un compte n’a rien de particulièrement difficile. Microsoft demande des renseignements basiques tels que le nom, la date de naissance, l’adresse souhaitée pour le compte, la définition du mot de passe et ainsi de suite.

 

Notez que la définition du mot de passe est particulièrement importante, mais nous aurons l’occasion d’y revenir plus tard. Un conseil dans tous les cas : sélectionnez-le avec soin. En cas de perte de cette information, Microsoft peut utiliser votre numéro de téléphone pour vous aider à en créer un nouveau. La chose est également possible avec un compte de messagerie utilisé en secours (n’importe quelle autre adresse email).

 

outlook.com

Emails, contacts et agenda : le trio basique 

Une fois que le compte est ouvert, le trio emails/contacts/agendas devient accessible. Cela signifie de nombreuses synergies que nous aurons l’occasion de voir dans les autres chapitres. Pour l’heure, vous pouvez envoyer et recevoir des emails, créer des contacts et renseigner votre agenda. Si vous souhaitez vous rendre dans les autres sections, il suffira de cliquer sur la flèche située à droite du logo Outlook :

 

outlook.com

 

La partie Contacts est intéressante car elle pourra être synchronisée plus tard sur d’autres produits. L’un des aspects à considérer du compte Microsoft est que vous pouvez très bien créer une base unique de contacts que vous pourrez ensuite réutiliser sur votre smartphone. Notez que le service propose d’ajouter des contacts en provenance de Facebook, Google, LinkedIn et ainsi de suite. Cependant, Outlook.com référencera les contacts sans les importer : il s’agira simplement d’un affichage. L’utilisateur aura tout de même la possibilité de lier un contact local avec son équivalent Facebook par exemple pour « fusionner » les informations.

 

La partie agenda permettra de stocker des évènements pour tenir le compte des tâches à accomplir, des vacances, des réunions et ainsi de suite. Notez à ce sujet que la partie Calendrier a été très récemment changée pour une nouvelle version, parfaitement alignée avec le reste des services. L'interface est pratiquement identique à celle de l'application Windows 8.

Au sujet de Messenger 

Si vous étiez déjà utilisateur d’un compte Live, vous vous demandez sans doute ce qu’il est advenu de Messenger. Sachez que si vous venez de basculer vers Outlook.com, la messagerie instantanée est toujours disponible : elle est intégrée au service.

 

outlook.com messenger

 

Vous pourrez donc continuer à discuter avec vos contacts Messenger directement depuis le site web d’Outlook.com. La fonction messagerie peut d’ailleurs être appelée par le petit phylactère placé à gauche de la roue crantée en haut de l’écran. On la trouve dans les toutes les parties du site, à l’exception du calendrier tant qu’il n’aura pas été mis à jour.

 

Certains auront noté enfin que nous n'avons pas encore abordé SkyDrive et la synchronisation des fichiers. Il s'agit justement du chapitre suivant.

Le carrefour des services

Nous recevons régulièrement des emails de lecteurs nous demandant des explications sur les comptes Microsoft. Que sont-ils ? Est-ce payant ? Que faire si l’on a déjà un compte Hotmail ? Quelle est l’utilité ? Nous avons donc décidé de produire un dossier pratique sur les tenants et aboutissants d’un tel compte.

 

outlook.com

 

Qu’est-ce au juste qu’un compte Microsoft ? Il s’agit d’un compte gratuit proposé par Microsoft et servant de multiples besoins. Il recouvre deux aspects : un bouquet de services comme il en existe chez les concurrents, ainsi qu’une clé qui permet de déverrouiller des fonctionnalités sur d’autres produits. Certains l’utiliseront par exemple pour recevoir simplement des emails, d’autres pour synchroniser des fichiers.

 

Le compte Microsoft, bien que l’on en parle de plus en plus, n’est pas un nouveau service. En dépit d’une nouvelle ergonomie, il est en fait le nouveau nom du compte Hotmail et donc Live. Cela signifie que toute personne qui en possède un dispose en fait déjà d’un compte Microsoft. Nul besoin d’en créer un donc si un service donné vous le demande : votre adresse existante fera l’affaire.

 

Quant à l’utilité du compte Microsoft, elle est à la fois multiple et relative. Multiple car il permet d’obtenir un trio emails/contacts/agenda exploitable sur pratiquement toutes les plateformes. Il active en outre des fonctionnalités essentielles sur les plateformes Windows 8 et Windows Phone, notamment les boutiques d’applications. Relative car on peut s’en passer et que son importance dépend en fait du nombre de produits Microsoft que vous possédez.

 

Le but de ce dossier est justement de passer en revue les produits pour lesquels le compte Microsoft est important.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !