Internet limité : Numéricable se dit non associé aux réflexions

Un de moins 147
Marc Rees
Dans un bref communiqué, Numericable, a tenu à nous apporter des précisions de rigueur suite à la révélation hier par Owni, de discussions autour de la future segmentation des offres internet fixe.

D'un, l'opérateur souligne que "la société n’est plus membre de la FFT depuis plusieurs mois". Et de deux que "Numericable n’est en rien associé aux réflexions en cours concernant la limitation des usages de l’internet fixe."

Un autre acteur relativise cependant ces propos en indiquant que "la structure même de leur réseau fait qu'ils sont limités (comme sur le mobile) en capacité : tout un immeuble partage les mêmes xx Mbit/s !". A ces affirmations, Numéricable nous a adressé un démenti formel, estimant que les débits offerts à chaque abonné étant en surcapacité.

Noos, ancêtre de Numericable, s’était déjà adonné à cet internet limité en 2006 par exemple, avec des forfaits proposés triple play à 59,90 euros et limité à 50Go par mois. Les dépassements étaient alors facturés 10 euros les 10 Go supplémentaires.