Amendes-france.org, un gorille dans la prune

60 millions de Consommateurs vient de tirer la sonnette d'alarme contre ce qu'elle qualifie d'arnaque en matière de paiement d'amende en ligne. À l'index, le site (https) amendes-france.org, où les automobilistes verbalisés sont invités à payer leur PV en toute confiance. Problème, le site n'a rien d'officiel et peut semer la confusion avec celui du télépaiement des amendes (www.amendes.gouv.fr)

En réalité, souligne 60 millions de consommateurs, ce site va simplement payer la contravention à votre place en transmettant vos données de paiement à l'administration. Pour finaliser la procédure, "il ne reste plus qu’à accepter les conditions générales de vente… que vous ne pourrez de toute façon pas lire puisque la page n’existe pas".

Amendes-France.org réclame en effet près 16 € pour cette médiation : 5,90 € de frais administratifs et 9,95 € pour son "Guide de bonne conduite". Ce n'est pas tout : "le site propose des services annexes : des lettres type pour contester ses contraventions, facturées 9 € la lettre, et un abonnement destiné à suivre l’évolution de ses dépenses… en amendes, pour la modique somme de 11,90 € par mois !"

Seul l'internaute attentif prendra le temps de lire en tout petit la mention sous le logo selon laquelle "le site est indépendant de l'administration".

amendes-france.org amendes.gouv.fr PV

Dans le même temps, Amendes-france.org a acheté plusieurs mots clefs sur Google afin d'apparaître en tête des résultats et optimiser sa fréquentation. "PV paiement" et "amende" activent un lien adwords vers son site. Nous avons également constaté ce lien avec les mots "paiement amende", "contravention", "paiement contravention", "procès-verbal paiement" et même "amendes.gouv.fr"…Tous incitent l'internaute à se rendre ici plutôt que sur amendes.gouv.fr.

amendes-france.org amendes.gouv.fr PV

Le nom de domaine a été déposé aux États-Unis de manière anonyme. De même, aucune identité ou adresse n'a été mentionnée sur les pages du site. 60 Millions de consommateurs craint l'arnaque facile : "rien ne garantit que ses auteurs tiendront leur engagement en réglant votre amende. En outre, il est impossible de savoir quelle utilisation ils feront des coordonnées bancaires que vous leur avez communiquées". L’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) a été saisi, tout comme la Direction générale des finances publiques (DGFIP).

"Si vous êtes tombé dans le piège, déposez plainte pour escroquerie auprès de la gendarmerie ou du commissariat de votre domicile" recommande 60 millions de Consommateurs. "Par précaution, prenez également contact avec votre banque pour une éventuelle opposition sur carte. Signalez enfin votre mésaventure au service Info Escroqueries du ministère de l’Intérieur au 0811 02 02 17 (prix d’un appel local), ou via le site internet-signalement.gouv.fr."

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !