(MàJ) La Galaxy Tab 10.1 de Samsung est interdite à la vente en UE

Règle n°1 : écraser l'adversaire avant que son produit ne soit disponible 429
Damien Labourot
Mise à jour : 

Nous venons de nous entretenir avec Samsung via ses représentants locaux et tous les produits arrivés en stock avant le 9 août 2011 chez les revendeurs (soit le jour de la décision décrite ci-dessous) peuvent être librement distribués et ne sont pas retirés des étals. Néanmoins, pour les prochaines livraisons de sa tablette, la marque cherche une solution et se dit prête à faire valoir ses droits et contre-attaquer.

Nous devrions en savoir plus dans les heures qui suivent de la démarche du constructeur coréen.

-------------------------

Précédente publication aujourd'hui à 11h22 : 

La guerre qui oppose Apple à Samsung sur l'autel des brevets ne cesse de prendre des proportions folles. Hier, c'est un tribunal allemand qui a interdit la vente de la Galaxy Tab 10.1 de Samsung sur le sol européen, à la demande de la firme de Cupertino, avec pour motif... que « la tablette du Coréen ressemble trop à l'iPad, physiquement »

Samsung Galaxy Tab 10.1

Après l'Australie, c'est l'Europe tout entière, mis à part les Pays-Bas, ces derniers ayant à statuer de leur côté sur une autre procédure, qui est touchée par cette injonction temporaire.

En effet, la décision prise par la cour allemande prend effet immédiatement, cependant il faut que chaque pays de l'Union Européene se conforme à cette décision. Une simple formalité selon Florian Muller sur son blog, un expert sur les questions de brevets. Mais ce n'est pas encore le cas pour le moment puisque la décision a été rendue hier. Un temps salvateur pour Samsung ?

Toujours est-il que Cupertino se glorifie de cette décision et clame « Qu'il n'y a pas de coïncidence sur le fait que les derniers produits de Samsung ressemblent fort aux iPhone et iPad, de la partie matérielle jusqu'à l'interface utilisateur et même l'emballage. Cette manière flagrante de copier n'est pas la bonne et nous devons protéger les droits intellectuels d'Apple lorsque des sociétés volent nos idées. »

De son côté, Samsung ne communique pas encore... et peut évidemment faire appel, cependant la cour allemande ne pourra pas se prononcer avant au moins quatre semaines, ce qui risque d'enrayer le lancement de la tablette du Coréen... À moins bien sûr qu'il fasse fi de cette décision et tente de vendre tout de même sa tablette. Cependant, une menace d'amende de 250 000 € a été accordée pour chaque infraction constatée.

Dans tous les cas, que l'on aime ou pas la manière, on ne peut que féliciter Apple du timing parfait de cette décision. En effet, la tablette commençait à arriver dans de nombreux pays européen et notamment chez nous où la tablette était disponible depuis hier.  Apple enlise ainsi ce qui devait être son plus vif adversaire.