BitTorrent : les USA atteignent un record historique de poursuites

Pour la peine, ils ont tout cramé à Londres 58
Nil Sanyas
On en était certain. La poursuite massive des internautes suspectés de téléchargement illégal aux États-Unis appartenait au passé. Désormais, la technologie française dernier cri, la fameuse riposte graduée (Hadopi), sera utilisée. Adieu répression, bonjour pédagogie. Mais que nenni.

Poursuites USA telechargement illegal

Notre confrère TorrentFreak nous apprend que près de 200 000 personnes ont été poursuivies depuis l’an passé au pays de l’oncle Sam, ceci pour avoir utilisé BitTorrent pour une large majorité.

Non seulement il s’agit d’un record pour une telle période (un an et demi), mais il est intéressant de noter qu’une forte accélération a été opérée en 2011. On se demande alors bien à quoi servira la riposte graduée américaine…

Théoriquement, chaque cas risque une amende pouvant aller jusqu’à 150 000 $, soit un total improbable de 30 milliards de dollars. Bien entendu, outre les cas où les poursuites sont finalement annulées, la majorité trouve un arrangement avec le représentant des ayants droit (MPAA ou RIAA généralement, parfois l'industrie pornographique) afin d’éviter un coûteux procès. De quoi rapporter plusieurs centaines de millions de dollars malgré tout…

Cette méthode, qui a cours aux USA depuis environ 10 ans maintenant, est néanmoins décriée depuis de longues années. Assimilée à une forme d’extorsion, cela donne surtout une mauvaise image à la RIAA et la MPAA, et par conséquent aux artistes et aux producteurs.