Référencement, dénigrement : Zlio ferme ses portes (MàJ)

Mise à jour 17 août 2011

Le coup de grâce : dans un mail adressé à ses clients, Zlio annonce sa fermeture le 11 septembre prochain. Après avoir connu "un démarrage exceptionnel qui lui a valu l'intérêt des plus grands fonds de capital-risque", ce spécialiste de la création de boutiques immatérielles avait vu son classement rétrogradé en septembre 2007 sur Google (-65%).

Pour pallier ce problème, la société s'était rapprochée de referencement.com. "Au vu de méthodes de travail et de résultats qui, comme vous avez pu le constater, ont été largement insuffisants, nous avons estimé que cette société n'avait pas rempli ses obligations et nous sommes rentrés en litige avec elle, ce qui a donné lieu à un procès dont le jugement, rendu le 26 juillet 2011, peut être obtenu sur le site du greffe du Tribunal de Commerce de Paris" (voir ci-dessous).

Toutes les boutiques Zlio seront donc fermées d'ici le 11 septembre. La société doit maintenant régler les commissions à ses membres selon des modalités expliquées en détails dans le mail. Mail qui se conclut ainsi : "Nous sommes fiers d'avoir inventé un système aussi innovant, mais trop dépendant du référencement, ce que nous n'avions pas assez anticipé."

Première diffusion 27 juillet 2011

C’est une première indique le juriste Benoit Tabaka (@btabaka). Et pour cause : le tribunal de commerce de Paris a ordonné une publication judiciaire sur Twitter.

jeremie berrebie zlio

L’affaire opposait Zlio et une société spécialisée en SEO, Referencement.com. En 2007, le premier constate que son classement dans Google n’est pas au mieux. Il fait appel à un spécialiste du référencement pour l’aider à améliorer son positionnement. Le contrat est payé en deux temps : un premier acompte à la signature, un second à la fin. Or Zlio a toujours refusé le paiement de cette dernière tranche, estimant la prestation non exécutée.

Avec le temps, les esprits s’échauffent, notamment sur Twitter. En janvier 2009, Referencement.com assigne Zlio pour défaut de paiement, réclamant plus de 17 000 euros majorés des intérêts. S’y ajoute un train de mesures : 5000 euros pour « résistance abusive », 56 000 euros pour préjudice, ou encore la publication du jugement partout où Zlio a dénigré Refencement.com. En contre-attaque, Zlio demande lui aussi la restitution des sommes versées, des dommages et intérêts, etc.

Dans sa décision du 26 juillet 2011, après analyse du dossier, le tribunal de commerce de Paris estimera que Refencement.com a bien respecté les termes d’un contrat parfaitement conclu. Du coup, Zlio doit payer l’acompte encore en souffrance.

Le plus intéressant arrive : M. "B", le gérant de Zlio, avait proféré à l’encontre de Referencement.com des commentaires fleuris sur Twitter. Or les juges estimeront ces propos comme du dénigrement puisque le contrat avait été aussi parfaitement conclu qu’exécuté. Les juges consulaires estimeront le préjudice à 10 000 euros, en raison de « la notoriété du dirigeant de Zlio dans le monde Internet [qui] permet d’être sûr de la portée du dénigrement opéré par la tenue de tels propos ».

Outre ce dédommagement, Zlio sera ainsi astreint à « prendre toutes les mesures d’ordres techniques qui s’imposent » pour que soient retirés définitivement les propos. Enfin, la société devra publier le jugement à ses frais dans trois journaux ainsi que « sur tous les supports sur lesquels M.B ou Zlio sont intervenus pour publier les dénigrements », et donc sur Twitter. De deux choses l’une, soit les magistrats parviennent à résumer cette affaire en 140 caractères, soit ils ordonneront la publication d’un lien, nous résume en substance Benoit Tabaka.

Rendu hier, le jugement est toujours susceptible d’appel à la demande d’une des parties. D’ailleurs sur son site, Jérémie Berebie, cofondateur de Zlio, « envisage de faire appel. Je conteste complètement la motivation de ce jugement. A en lire la décision du tribunal, les faits n’ont pas été bien compris ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !