Mac OS X Lion disponible : 23,99 euros, nouveautés et précisions

Et après, Mac OS XI ? 154
Vincent Hermann
C’est désormais officiel, Mac OS X Lion est disponible à la vente. Comme prévu, il faut obligatoirement passer par le Mac App Store et le prix de la licence est de 23,99 euros. Nouveautés, modifications de l’interface et détails sur la licence : retour sur ce qu’il faut savoir.

mac osx lion 

L’utilisation du Mac App Store oblige l’utilisateur à posséder au minimum Snow Leopard en version 10.6.6. La licence de Lion est liée au compte Apple (iTunes), ce qui offre des avantages et des inconvénients. Ainsi, si vous possédez trois Mac, c’est bien la même licence qui s’offre à tous : pas besoin de repasser à la caisse pour chaque machine. Par contre, cela signifie qu’il faudra télécharger les 4 Go du système avant de pouvoir l’installer, une étape lourde pour les petites connexions et ceux qui doivent composer avec les quotas. Un employé d’Apple nous avait confirmé que l’on pouvait se rendre dans les Apple Stores avec ses portables pour y télécharger le système (l’achat se fait quand même depuis l’App Store) en utilisant le Wi-Fi des boutiques.

Parmi les nouveautés de Lion, on pourra citer notamment le nouveau Mission Control, qui permet d’afficher au sein de l’écran l’intégralité des fenêtres et autres éléments actifs du système :

lion

Il s’agit en fait d’une réunion d’Exposé, du Dashboard et des Spaces.

On retrouve également le Launchpad, qui est une grille d’applications façon iOS. Chaque application achetée dans le Mac App Store vient s’y ajouter automatiquement via une animation, mais les applications classiques sont aussi présentes. De même que sur l’iPhone ou l’iPad, on peut créer des dossiers pour classer les applications, les répartir sur différents écrans, etc. Sur un iMac, le pilotage à la souris n’est pas forcément plus efficace que le Finder ou une Pile, mais avec un portable, l’utilisation du trackpad est très rapide grâce à différents petits gestes tactiles.

lion launchpad 

Le tactile dispose d’ailleurs d’un rafraichissement avec l’ajout de gestes pour accéder aux éléments principaux :

lion multitouch 

Le mode plein écran est une autre des nouveautés. Attention : par plein écran, on ne parle pas d’une maximisation de la fenêtre, mais bien d’un remplissage complet de l’écran. L’application devient alors la seule chose que l’on voit, la barre de menus et le Dock ayant disparu. Les applications compatibles peuvent basculer dans ce mode via une icône située en haut à droite.

lion multitouch 

Par défaut, Lion restaure en outre toutes vos applications dans l’état où vous les aviez laissées au redémarrage de l’ordinateur. Cela vaut aussi bien pour tous les types de veille que les démarrages à froid. Ce système est complété par Versions et Auto Save, qui permettent conjointement d’enregistrer en permanence votre travail, et d’en rappeler les versions précédentes dans un système reprenant l’interface de Time Machine.

lion 

Parmi les autres nouveautés, on notera :
  • Un client Mail repensé et basé sur une vue en trois colonnes verticales, le panneau de droite étant réservé à la lecture du courrier
  • AirDrop, qui permet de partager simplement des fichiers d’une machine Lion à une autre quand le Wi-Fi est activé. Précision : si le Wi-Fi doit être activé, les machines doivent se voir sans pour autant faire partie du même réseau. Le transfert réclame l’autorisation de la machine cible et le transfert est chiffré.
  • Lion Server devient un composant à 39,99 euros vendu sur le Mac App Store et intégrant notamment un nouveau centre de configuration et Xsan
La liste complète des nouveautés peut être consultée depuis cette page.

Il faudra prévoir enfin quelques changements d’habitude, Apple ayant réalisé des modifications étranges. Ainsi, des éléments ont disparu, à l’instar du centre multimédia Front Row. Aperçu s’est en outre enrichi d’un côté, mais a perdu de l’autre. Par exemple, il n’existe plus de raccourci clavier pour Exporter/Enregistrer sous, et la fonction ne donne plus non plus l’estimation du poids de fichier en sortie. Dommage.

Dernier rappel avant l’imminence de la commercialisation : Lion n’intègre plus la couche d’émulation Rosetta, pas même en installation optionnelle. Conséquence directe, les applications de type PowerPC ne pourront plus fonctionner. C’est le cas pour des produits encore couramment utilisés tels qu’Office 2004 ou les versions CS2 des produits Adobe. Attention donc avant la migration.

Lion peut donc être acheté 23,99 euros depuis le Mac App Store. Cette licence inclut la possibilité de virtualiser deux fois le système (depuis Mac OS X).
 
Notez qu'un nouveau mode de vente sera disponible le mois prochain : une clé USB de 4 Go contenant les fichiers d'installation, pour 59 euros.