Les FAI européens veulent faire payer les éditeurs de contenu pour développer la fibre

Comment développer rapidement la fibre optique en France et Europe ? À cette question, tout le monde a sa réponse, et elle n’est jamais la même. La dernière en date, qui n’est en fait pas nouvelle, vient des FAI européens et des fabricants de réseaux : forcer les éditeurs de contenus à investir dans ledit réseau.

Google, Apple, Microsoft et une poignée d’autres géants du Net sont ici clairement visés. L’idée fait parti des onze recommandations soumises à l'Europe par les dirigeants de société Vivendi (SFR), Deustche Telekom et Alcatel-Lucent.

Ces propositions, présentées hier lors d'une réunion organisée par la fameuse commissaire européenne Neelie Kroes, visent globalement à accroître l’investissement dans la fibre optique sur le continent. L'objectif est d’atteindre les buts fixés par Bruxelles, à savoir au moins la moitié des Européens fibrés d’ici 2020. Ce qui semble mal parti à l'heure actuelle.

Parmi les autres idées émises, on retrouve la mise en place d’un cadre européen, à l’instar du cadre légal mis en place par l’ARCEP en France pour les différentes zones (très denses, à faible densité, etc.).

orange bouyues sfr free fibre otique mutualisation

Segmenter les offres

Enfin, et c’est peut-être la proposition la plus importante pour les consommateurs, les FAI ont suggéré que l’Union Européenne ne les empêche pas de créer des forfaits à plusieurs niveaux. Aucun détail n’a été donné, mais une division des offres aurait pour conséquence de créer une sorte d’internet rapide et ouvert pour ceux ouvrant leur portefeuille, et un internet plus limité pour les petites bourses.

Une situation potentiellement dangereuse et déjà critiquée par l’UFC-Que Choisir en 2009 quand l’idée de faire payer au débit (en ADSL) avait été émise. « Cette proposition (...) va même aggraver les choses » nous confiait ainsi Edouart Barreiro à l’époque.

L’ARCEP a donc son modèle, le sénateur Hervé Maurey a le sien, tout comme le PS et l’UMP d’ailleurs. On peut aussi rappeler l’idée de la taxe sur les abonnements ADSL/Câble et mobiles (par Hervé Maurey à nouveau), ou encore l’augmentation des prix de gros de l’ADSL afin de désavantager ce dernier (idée de… Numericable).

Faire payer les éditeurs et segmenter les offres sont donc aussi dans l’air du temps. Espérons pour la plupart qu’elles resteront à l’état d’idée.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !