Le Minitel génère encore plus de 200 000 euros par an

Dont combien pour les services de sexe ? 94
Nil Sanyas
minitelMalgré Internet, le bon vieux Minitel est encore présent dans certains foyers français. Lancé dans l’Hexagone il y a près de 30 ans, le Minitel aurait dû passer l’arme à gauche il y a longtemps. Mais face à son « succès », le système devrait vivre encore une année a-t-on appris le mois dernier. Et selon une récente nouvelle des Échos, on peut comprendre pourquoi : plus de 200 000 euros de chiffre d’affaires sont encore générés sur cet ancêtre d’Internet.

L’an passé, quasi jour pour jour, nous apprenions que le Minitel comptait encore 2 millions d’utilisateurs, et que plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires étaient encore réalisés en 2009.

Quand nous parlons du Minitel, nous parlons bien sûr du système, et non de l’objet. En effet, il est depuis très longtemps possible d’accéder aux services Minitel via son ordinateur. La plupart des utilisateurs passent d’ailleurs par ce moyen.

En 2007, malgré encore près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires générés, France Télécom prévoyait de mettre fin au Minitel en 2010. En cette année 2010 justement, l’opérateur historique repoussa l’échéance pour septembre 2011. Or le mois dernier, sa fermeture définitive a finalement été fixée au 30 juin 2012. Pour être à nouveau repoussée ?

En attendant, voici l’historique du Minitel :
  • Fin des années 1970 : le projet du Minitel démarre
  • 1980/1981 : premiers tests et expérimentation en France
  • 1982 : lancement national du Minitel
  • 1983 : 120 000 Minitel sont déjà présents dans les foyers français
  • 1984 : 530 000 Minitel sont présents dans les foyers français
  • 1984 : lancement du Kiosque (3615)
  • 1984 : 200 services sont disponibles
  • 1985 : près d’1 million de Minitel sont présents dans les foyers français
  • 1985 : l’intégralité de l’annuaire téléphonique est disponible sur Minitel
  • 1986 : plus de 2000 services sont disponibles
  • 1987 : près de 5000 services sont disponibles
  • 1987 : le 11 (ancêtre du 3611) est accessible partout en France
  • 1990 : la moitié des connexions est du Minitel Rose
  • Début 1990 : des services d’emails et de newsgroups sont disponibles via Minitel
  • 1995 : 6,5 millions de foyers français (25 % des foyers) disposent du Minitel
  • Fin des années 90 : 20/25 000 services proposés et 1 milliard d’euros de CA générés
  • 2000 : près de 9 millions de Minitel sont écoulés (un bon tiers des foyers français)
  • 2000 : lancement d’i-Minitel, émulateur permettant d’accéder aux services du minitel par ordinateur
  • 2004 : près de 4 millions de foyers disposent encore d’un Minitel
  • 2006 : 5000 services sont encore proposés, et 130 millions d’euros de CA générés
  • 2006 : 3611 a été « visité » 111 millions de fois
  • 2007 : 100 millions d’euros de CA sont encore générés
  • 2008 : plus que 4000 services sont encore proposés
  • 2009 : plus que 2400 services sont encore proposés
  • 2010 : 2 millions de personnes utilisent encore des services Minitel
  • 2011 : plus de 200 000 euros de chiffre d'affaires annuel sont générés
  • 2012 : fermeture prévue par France Télécom