Bulle Internet 2.0 : Zynga vaudrait 3 Electronic Arts et 15 Take Two

Une nouvelle bulle Internet est bien en train de se former. Dernière preuve en date, l’éditeur de jeux sociaux Zynga. L’auteur des fameux CityVille et FarmVille, qui cartonnent notamment sur Facebook, pourrait être valorisé entre 15 et 20 milliards de dollars. Une somme largement supérieure à la valeur d’un Electronic Arts ou d’un Activision Blizzard, pourtant des géants du secteur. Pire, Zynga serait proche de Nintendo et de Sony.

Zynga jeux sociaux

Après réseau social professionnel LinkedIN, valorisé à 8,31 milliards de dollars, soit plus de 30 fois son chiffre d’affaires, après les 70 milliards de Facebook, voici donc la folie Zynga. Et d’autres, comme Groupon et Twitter, pourraient bien suivre le même chemin.

Voici à titre de comparaison la valorisation boursière d’autres sociétés présentes dans le milieu du jeu vidéo, la plupart écoulant des millions de jeux à travers le monde chaque année :
  • Nintendo : 26,51 milliards de $
  • Sony : 25,72 milliards de $
  • Zynga : 15-20 milliards de $
  • Activision Blizzard : 13,38 milliards de $
  • EA : 7,85 milliards de $
  • Konami : 3,38 milliards de $
  • Take Two : 1,33 milliard de $
Si Zynga atteignait les 20 milliards de dollars, cela signifie qu’il serait trois fois plus important qu’un géant comme Electronic Arts, ou quinze fois plus gros qu’un Take Two, pourtant auteurs de succès d’envergure mondiale comme les GTA, Red Dead Redemption et plus récemment L.A. Noire.

Plus incroyable encore, Zynga ne serait qu’à quelques encablures de Nintendo et Sony, qui disposent pourtant d’une aura mondiale dont peu de sociétés peuvent se targuer.

C’est une certitude, une bulle Internet se forme donc. Son éclatement sera-t-il similaire à celui que l’on a pu vivre il y a une dizaine d’années ? Là est toute la question. Cependant, il suffit d’analyser l’enthousiasme extraordinaire des investisseurs envers Facebook pour comprendre le problème.

Facebook > Nokia + eBay + Dell + Motorola + AOL ?

La valeur actuelle de Facebook est telle que Mark Zuckerberg, son fondateur, est déjà le troisième homme « high-tech » le plus riche du monde. Il est certes devancé par Bill Gates (Microsoft) et Larry Ellison (Oracle), mais il surpasse surtout les fondateurs de Google (Larry Page et Sergey Brin), Jeff Bezos (Amazon), Michael Dell, Steve Ballmer et Paul Allen (Microsoft), et même… Steve Jobs (Apple).

Et le plus incroyable étant que Facebook pourrait être réévaluée lors de sa future introduction en bourse, ce qui ferait accroître d'autant plus la fortune de Zuckerberg. Résultat, Facebook pourrait bien valoir plus qu’Amazon, Cisco, Hewlett-Packard, Dell, Acer, eBay, Yahoo!, Alcatel-Lucent, Motorola, Nokia, RIM, Baidu, AOL, etc. Seuls Apple, Microsoft, IBM, Oracle, Google et Intel résisteraient. Et encore, Intel n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !